Pétrole : le secteur grimpe dans le sillage du brut

Pétrole : le secteur grimpe dans le sillage du brut
pétrole brut raffinerie

Boursier.com, publié le lundi 08 mars 2021 à 09h13

Le compartiment pétrolier soutient la tendance dans les premiers échanges à l'image de Total, CGG, TechnipFMC, Maurel& Prom ou encore Vallourec qui progressent tous nettement. Il faut dire que le baril de Brent se négocie au-dessus des 70 dollars pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus après les attaques des forces yéménites Houthi contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite. Ces attaques menées au cours du week-end par des missiles et des drones n'auraient pas endommagé les capacités de production saoudienne mais elles entretiennent la pression haussière sur les cours de l'or noir qui avaient déjà flambé en fin de semaine passée après le statuquo surprise de l'Opep+ sur ses quotas de production.

Le compartiment pétrolier soutient la tendance dans les premiers échanges à l'image de Total, CGG, TechnipFMC, Maurel& Prom ou encore Vallourec qui progressent tous nettement. Il faut dire que le baril de Brent se négocie au-dessus des 70 dollars pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus après les attaques des forces yéménites Houthi contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite. Ces attaques menées au cours du week-end par des missiles et des drones n'auraient pas endommagé les capacités de production saoudienne mais elles entretiennent la pression haussière sur les cours de l'or noir qui avaient déjà flambé en fin de semaine passée après le statuquo surprise de l'Opep+ sur ses quotas de production.

"Les deux attentats n'ont pas fait de blessés ni de pertes humaines ou matérielles", a déclaré un porte-parole du ministère saoudien de l'énergie. Il n'en reste pas moins qu'elles sont les plus importantes contre des installations pétrolières saoudiennes depuis qu'une usine de traitement clé et deux champs ont été pris pour cible en septembre 2019, réduisant la production du Royaume pendant environ un mois et exposant la vulnérabilité de l'industrie pétrolière locale. Les combattants Houthi du Yémen ont revendiqué cette attaque, bien que Riyad ait pointé du doigt son grand rival, l'Iran.

Le baril de pétrole brut WTI échéance avril gagne actuellement 1,2% à 66,9$ sur le Nymex, tandis que le Brent d'échéance mai grimpe de 1,3% à 70,2$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.