Pétrole : le WTI replonge de 9%, doutes sur une baisse de production

Pétrole : le WTI replonge de 9%, doutes sur une baisse de production©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 23h34

Le marché pétrolier a plongé mardi pour la 2e séance consécutive, en attendant la décision de l'Opep et de ses alliés, dont la Russie, sur une réduction importante de l'offre mondiale de brut. Une réunion prévu initialement lundi, a été reportée à jeudi et est ouvert à d'autres pays, dont les Etats-Unis.

Malgré un début de journée en hausse, le baril de brut léger américain WTI a fini sur une chute 9,4% à 23,63$ pour le contrat à terme de mai sur le Nymex, tandis que le Brent de mer du Nord a lâché 3,6% à 31,87$ pour le contrat à terme de juin. Lundi, le WTI avait déjà chuté de 8% et le Brent de 3,2%.

La semaine dernière, les cours du WTI étaient tombé lundi sous les 20$ le baril, au plus bas depuis 18 ans, avant de flamber d'environ 40% en 4 séances. Donald Trump avait ensuite donné le signal du rebond en demandant à l'Arabie saoudite et la Russie de réduire leur production de 10 millions de barils par jour, ce qui représente environ 10% de la demande mondiale avant la crise du coronavirus.

Les Etats-Unis participeront-ils à l'effort de réduction de la production ?

Les marchés craignent toutefois que les coupes annoncées ne suffisent pas à soutenir les cours, dans un contexte d'effondrement de la demande mondiale en raison de la pandémie de Covid-19. En outre, l'Arabie saoudite et la Russie ne sont prêts à faire un effort que si celui-ci est réparti entre tous les pays producteurs, y compris les Etats-Unis.

Or, le gouvernement américain n'a pas la faculté de contraindre juridiquement les producteurs à pomper moins. Donald Trump a reçu vendredi dernier à la Maison Blanche les patrons du secteur, mais aucune information n'a filtré depuis, laissant craindre que la profession traîne des pieds pour réduire sa production.

Mardi, l'agence de presse russe TASS a indiqué que dix pays hors Opep+ ont été invités à la réunion de jeudi (prévue par vidéoconférence) : le Canada (plus précisément la province d'Alberta), l'Argentine, le Brésil, la Colombie, l'Egypte, l'Indonésie, la Norvège, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Trinidad et Tobago.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.