Pétrole: les 50$ franchis pour le WTI avant la réunion de Vienne

Pétrole: les 50$ franchis pour le WTI avant la réunion de Vienne
4- Iran. Avec 137 millions de barils de réserves prouvées, Téhéran possède 9,31% des stocks mondiaux d'or noir. Sa production a atteint 3,58 millions de barils par jour en 2011.

Boursier.com, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 21h55

Après quelques jours de pause, les cours du baril de pétrole léger américain WTI sont remontés mercredi au-dessus du seuil psychologique des 50$, un niveau qu'ils n'avaient plus atteint en clôture depuis la fin juillet dernier.

Le baril de brut WTI a ainsi fini en hausse de 1,88%, à 50,41$ (contrat à terme d'octobre sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du Nord a grimpé de 2,1% à 56,29$.

Le cours ont notamment profité de l'annonce d'une forte baisse des stocks hebdomadaires américains d'essence (-2,13 millions de barils), qui sont retombés à leur plus bas niveau depuis novembre 2015. Les stocks de fuel et autres produits distillés sont revenus au plus bas depuis 2011 chutant de 5,7 millions la semaine dernière, un repli plus important que prévu (-1,6 million anticipé). Malgré cela, les stocks pétroliers américains dans leur ensemble (hors réserve stratégique) ont tout de même augmenté la semaine dernière de 4,6 millions de barils.

Réunion cruciale, vendredi à Vienne, entre l'Opep et ses alliés

Par ailleurs, les investisseurs espèrent que la réunion prévue vendredi à Vienne entre l'Opep et d'autres pays extérieurs au cartel permettra de prolonger leur accord de contrôle de la production, au-delà de son échéance de mars 2018, afin de rééquilibrer le marché qui souffre encore d'un excès d'offre. Les derniers rapports mensuels de l'Agence internationale de l'énergie et de l'Opep ont de leur côté fait état d'un raffermissement de la demande mondiale.

L'Irak, deuxième producteur de l'Opep, a fait savoir ces derniers jours que plusieurs options étaient envisagées concernant le pacte, y compris sa prolongation au-delà du mois de mars. Téhéran a aussi évoqué un possible nouvel abaissement des plafonds de production.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU