Pétrole : Riyad et Moscou discutent d'un pacte à long terme!

Pétrole : Riyad et Moscou discutent d'un pacte à long terme!©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 mars 2018 à 21h20

Face à la hausse inexorable de la production pétrolières des Etats-Unis, l'Arabie saoudite espère nouer une alliance de long terme avec la Russie pour stabiliser les cours de l'or noir et éviter de nouvelles crises pétrolières.

Ainsi, dans un entretien à l'agence 'Reuters', le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman a fait part de son souhait de nouer un accord de coopération courant sur 10 à 20 ans entre l'Opep, dont Riyad est le leader, et Moscou, qui ne fait pas partie de ce cartel pétrolier. "Nous faisons en sorte de passer d'un accord d'une année sur l'autre à un accord sur 10 à 20 ans", a-t-il déclaré, en marge de son déplacement officiel aux Etats-Unis.

Depuis la fin 2016, l'Opep et ses alliés, dont la Russie, appliquent un accord prévoyant des limitations de production de 1,8 million de barils par jour. Cet accord, qui est parvenu à faire remonter le cours du brut de 50$ environ vers la zone des 60$, est pour l'instant en vigueur jusqu'à la fin de l'année 2018.

Si un nouvel accord pluri-annuel se concrétisait, l'Arabie saoudite se donnerait avec la Russie un outil stratégique durable de contrôle de l'offre, au moment où l'essor du pétrole de schiste américain devrait donner aux Etats-Unis la clé du marché mondial ces prochaines années, selon les experts de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Les Etats-Unis, premiers producteurs mondiaux dès 2019 ?

Les Etats-Unis, qui ont déjà dépassé la production de l'Arabie saoudite, 2ème producteur mondial, devraient ensuite détrôner la Russie comme premier producteur mondial de pétrole dès 2019, selon l'AIE. La production américaine de pétrole a bondi de près de 25% en deux ans pour dépasser les 10 millions de barils par jour, à comparer à 11 mbj pour la Russie.

Cependant, la perspective de ce pacte n'a pas suffi mercredi à soutenir les cours du pétrole, qui se sont nettement repliés après l'annonce d'une nouvelle hausse des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le prix du baril WTI a fini mercredi en recul de 1,33%, à 64,38$ pour le contrat à terme de mai, tandis que le Brent de la Mer du nord a cédé 0,83% à 69,53$.

Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu sur la semaine close au 23 mars, de 1,6 million de barils contre une progression de 0,5 mb pour le consensus de place.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Pétrole : Riyad et Moscou discutent d'un pacte à long terme!
  • avatar
    CblHWMkOX -

    Changement d'alliance et rééquilibrage qui illustre la guerre économique croissante qui va oppose les USA à la Russie et à la Chine (respectivement puissance militaire et puissance économique seules susceptibles de porter atteinte à la toute puissance américaine). Et l'UE dans tout ça?

    avatar
    Tueur -

    guerre économique ? nan, hausse de production du pétrole aux USA, du sol US, pétrole de schiste pour une conso locale ...... du coup, moins d'import aux USA !