Pharmagest : tombe de haut

Pharmagest : tombe de haut©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 août 2019 à 11h56

Victime de prises de bénéfices appuyées, Pharmagest trébuche de 3,4% à 56,10 euros peu avant la mi-séance. Les investisseurs se montrent un peu déçus par le rythme de croissance au premier semestre.

Au 30 juin 2019, les revenus atteignent 76,88 ME, en progression de 6,55% sur un an. A périmètre constant c'est-à-dire hors acquisition du Groupe Macrosoft en Italie, le groupe affiche un chiffre d'affaires de 74,68 ME soit une progression de 3,5% par rapport au 1er semestre 2018. Cette croissance s'inscrit dans la continuité du 1er trimestre 2019 qui affichait une progression de 3,93% par rapport au 1er trimestre 2018.

On notera un tassement au niveau la Division Pharmacie avec une quasi stabilité de l'activité après une progression à périmètre constant de 3,3%. Ceci est lié à la zone Benelux dont l'effet de base est défavorable car l'an dernier elle avait bénéficié des installations Groupements en Belgique, installations qui sont désormais finalisées.

GreenSome Finance, qui profite de l'occasion pour adopter un scénario plus prudent sur les perspectives annuelles, voit quelques motifs de satisfaction dans cette publication, notamment dans la Division e-Santé qui enregistre un chiffre d'affaires de 7,85 ME, soit nettement mieux qu'attendu avec une progression de 29,2% dont 32,6% au T2. "Le groupe bénéficie à plein du DMP (Pôle e-Connect) et de l'offre Observance au sein du Pôle e-Patients", souligne le bureau de recherche.

Pour GreenSome Finance, le point d'ombre de ce point d'activité semestriel se situe dans La Division Solutions pour les Etablissements Sanitaires et Médico-Sociaux, alors que Pharmagest parle de ralentissement pour Axigate acquise en juillet 2017 et en charge du développement dans les hôpitaux et notamment les GHT, et dans la division Fintech qui pâtit des taux bas.

Pour le broker, qui réitère son conseil "achat" avec un objectif réduit de 67,3 à 64,7 euros, ces éléments ne remettent toutefois pas en cause la dynamique moyen-long terme de Pharmagest.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.