Pierre & Vacances-Center Parcs : premier semestre lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire

Pierre & Vacances-Center Parcs : premier semestre lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 avril 2021 à 17h47

Pierre & Vacances-Center Parcs annonce son chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021, semestre "lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire du Covid-19". En normes IFRS, le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021 s'élève à 244,5 millions d'euros (158,0 millions d'euros pour les activités touristiques et 86,5 millions d'euros pour les activités immobilières). Le groupe continue cependant de commenter son chiffre d'affaires et les indicateurs financiers qui y sont liés conformément à son reporting opérationnel.

Pierre & Vacances-Center Parcs annonce son chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021, semestre "lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire du Covid-19". En normes IFRS, le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021 s'élève à 244,5 millions d'euros (158,0 millions d'euros pour les activités touristiques et 86,5 millions d'euros pour les activités immobilières). Le groupe continue cependant de commenter son chiffre d'affaires et les indicateurs financiers qui y sont liés conformément à son reporting opérationnel.

Au 2ème trimestre 2020/2021, le chiffre d'affaires des activités touristiques s'établit à 62,3 millions d'euros, en retrait de 76,6% par rapport au 2ème trimestre 2019/20, lié à la fermeture de la quasi-totalité des sites sur le trimestre. Au 1er semestre 2020/2021, le chiffre d'affaires des activités touristiques ressort à 165,0 millions d'euros, en baisse de 69,9%.

Au 2ème trimestre 2020/2021, le chiffre d'affaires du développement immobilier s'élève à 67,8 millions d'euros, à comparer à 55,5 millions d'euros au 2ème trimestre 2020/2021, résultant principalement de la contribution des résidences Senioriales (16,7 ME), du Center Parcs Lot-et-Garonne (9,0 ME) et des opérations de rénovation de Domaines Center Parcs (38,9 ME).

En l'absence de visibilité sur la sortie de la crise sanitaire, le 2 février a été ouverte une procédure amiable de conciliation à l'initiative du Groupe, par le Président du Tribunal de commerce de Paris pour une durée de 4 mois, éventuellement prorogeable.

Aujourd'hui, les discussions se poursuivent entre le Groupe et ses différents partenaires financiers existants ou futurs, sous l'égide des conciliateurs, en vue d'obtenir la mise en place d'un nouveau financement en dette d'un montant total en principal d'au moins 250 millions d'euros, dont une première tranche devrait faire l'objet d'un décaissement au cours du mois de mai prochain et une seconde tranche au début de l'automne 2021, en l'état des discussions.

Ces deux tranches permettraient au Groupe de financer son activité future dans l'attente de la finalisation du processus de renforcement des fonds propres qui se poursuit en parallèle... Simultanément, le Groupe, qui a suspendu le règlement des loyers des partenaires des sociétés concernées par la conciliation, a initié des discussions avec ses bailleurs ou leurs principaux représentants dans la perspective d'élaborer des solutions communes sur le traitement des loyers.

Enfin, le Groupe sollicite des Pouvoirs Publics français des indemnités en se référant aux mesures récemment adoptées sur les remontées mécaniques des stations de montagne.

"Confiant en sa capacité à rebondir dès la réouverture de ses Résidences et Domaines", le Groupe finalise un nouveau plan stratégique 'RE-INVENTION', qui sera présenté début mai et fixera notamment ses nouveaux objectifs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.