Pixium Vision : réussite de la toute première activation chez l'homme de son système PRIMA

Pixium Vision : réussite de la toute première activation chez l'homme de son système PRIMA©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 19h24

Pixium Vision, société qui développe des systèmes de vision bionique innovants pour permettre aux patients ayant perdu la vue de vivre de façon plus autonome, annonce la première implantation et le succès de l'activation de PRIMA, implant photovoltaïque sous-rétinien de nouvelle génération totalement sans fil, chez un patient atteint de la forme atrophique sèche de Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age (DMLA). L'activation du système de vision bionique a permis de restituer la perception de signaux lumineux, dans de bonnes conditions de tolérance, et permet au patient de poursuivre la phase de rééducation prévue par le protocole clinique sur une période d'évaluation de 6 mois.

Cette étude clinique vise à évaluer la tolérance de l'implant PRIMA et à démontrer la restitution de perception visuelle chez des patients ayant perdu la vision centrale du fait de la forme atrophique sèche de DMLA. Jusqu'à 5 patients seront inclus dans l'étude et évalués sur une période minimale de 6 mois pouvant être étendue jusqu'à un maximum de 36 mois. Le Dr. Yannick Le Mer, chirurgien rétinien, a réalisé cette première implantation de PRIMA dans le cadre de l'étude de faisabilité française conduite à la Fondation Ophtalmologique Rothschild et à l'Hôpital des Quinze-Vingt à Paris.

"Cette première implantation réussie s'inscrit dans la poursuite d'un développement rigoureux de PRIMA. La simplicité relative de l'acte chirurgical favorise la récupération rapide des patients. L'activation telle que prévue au protocole de l'étude a été réalisée un mois après l'implantation". Le Dr. Yannick Le Mer ajoute : "L'activation a permis au patient de percevoir un signal lumineux dans la zone de perte totale de vision et il entame la rééducation pour apprendre à interpréter les signaux lumineux perçus. Cette étape est très importante dans l'appréciation globale de l'efficacité du système de vision bionique PRIMA."

Le Pr Daniel Palanker, Université de Stanford, Département d'Ophtalmologie, concepteur de l'implant PRIMA, précise : "Cette première activation réussie est une étape clé et valide le concept de l'implant PRIMA dans la prise en charge de la forme sèche de DMLA. Le développement de PRIMA et ce premier succès chez l'homme sont le résultat d'une collaboration étroite entre nos équipes à l'Université de Stanford et celles de Pixium Vision. Nous poursuivons la miniaturisation de l'implant PRIMA dans nos laboratoires afin d'augmenter son potentiel de résolution et d'amélioration de la perception visuelle."

Khalid Ishaque, Directeur Général de Pixium Vision, souligne : "C'est une étape significative que nos équipes et nos partenaires ont franchi dans le développement d'une nouvelle génération de système de vision bionique et plus largement dans la mission de Pixium Vision de créer un monde de vision bionique pour ceux qui ont perdu la vue par dégénérescence rétinienne. PRIMA constitue une innovation majeure et porte de nouveaux espoirs dans la prise en charge de la forme atrophique sèche de DMLA, un important besoin médical sans solution thérapeutique autorisée. Nous poursuivons l'étude française en cours et préparons la mise en place de l'étude de faisabilité récemment autorisée par la FDA aux Etats-Unis."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.