Pizzorno : comptes publiés

Pizzorno : comptes publiés©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 mai 2020 à 07h05

Au titre de l'exercice 2019, Pizzorno Environnement a enregistré un chiffre d'affaires de 217,6 ME en retrait de 6,6% comparé au 31 décembre 2018, présentant un niveau d'activité contrasté selon les divisions. L'activité Propreté, stable sur la période, bénéficie de plusieurs reconductions de contrats.

L'activité Traitement et Valorisation présente, quant à elle, un chiffre d'affaires en fort recul de 23,5% subissant d'une part, l'arrêt du site du Cannet-des-Maures (août 2018) et d'autre part, celui du Centre de tri du Broc (mai 2019) conformément à la stratégie d'amélioration de la rentabilité du Groupe.

Par ailleurs, dans le cadre de la gestion de l'UVE de l'aire toulonnaise, le chiffre d'affaires non consolidé de Zephire s'élève à 24,1 ME au 31 décembre 2019.
L'Excédent Brut d'Exploitation qui s'établit à 23,5 ME au 31 décembre 2019 représentant une marge de 10,8% du chiffre d'affaires, reflète la stratégie volontaire du Groupe en termes d'assainissement de la base de contrats peu rentables, ce qui se traduit par une détérioration temporaire de la rentabilité du pôle Traitement et Valorisation. De ce fait, le Groupe a résilié le contrat du centre de tri du Broc avec prise d'effet le 31 mai 2019. Cette décision représente une charge non récurrente de l'ordre 4,2 ME affectant la rentabilité de l'exercice. Par ailleurs, en conséquence de contentieux relatifs à l'exploitation de l'installation de stockage de Bagnols en Forêt et désormais soldés, le Groupe enregistre une charge non récurrente de 5,7 ME qui avait été intégralement provisionnée.

Dans le cadre de la revue des actifs, une provision pour dépréciation de 1,2 ME a été comptabilisée au 31 décembre 2019 permettant de ramener la valeur nette des actifs à la valeur recouvrable pour nos installations au Maroc.
Ainsi, le résultat opérationnel 2019 ressort en forte amélioration à 2,3 ME contre une perte au 31 décembre 2018 de 8 ME.
Le coût de l'endettement financier net s'améliore pour ressortir à -0,5 ME (contre -0,7 ME en 2018).
Après prise en compte des autres produits et charges financiers et de l'impôt, le bénéfice net part du Groupe s'élève à 1,8 ME contre une perte de 0,4 ME un an auparavant.

Une structure financière maîtrisée

Au cours de l'exercice, le Groupe a maintenu un niveau de trésorerie solide à hauteur de 36,9 ME.
Au 31 décembre 2019, hors nouvelles dettes locatives induites par l'application de la norme IFRS 16 (d'un montant de 12,2 ME), l'endettement financier net s'élève à 31 ME et les fonds propres du Groupe à 69,6 ME, soit un ratio de gearing de 44,5%.
Le Groupe a généré une Capacité d'Auto-Financement (après coût de l'endettement financier net et impôt) de 24,1 ME contre 37,4 ME un an auparavant.

Suppression du dividende au titre de l'exercice 2019

Les performances de 2019 permettaient au Groupe d'envisager une progression du dividende par rapport à 2018. Cependant, compte-tenu des incertitudes liées au contexte de l'épidémie de Coronavirus, le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale de ne pas verser de dividende au titre de l'exercice 2019.

Perspectives 2020

À ce stade, les conséquences du Covid-19 sur PIZZORNO Environnement sont relativement limitées, néanmoins, la durée de la crise sanitaire et son ampleur sur la saison touristique n'étant pas encore connues, une partie de l'activité du Groupe, présent dans les zones touristiques, pourrait en être affectée.

Cependant, dans un contexte de rationalisation de contrats non rentables, le Groupe anticipe pour l'exercice 2020 une amélioration de sa rentabilité opérationnelle.
PIZZORNO Environnement a poursuivi ses actions pour pérenniser son implantation territoriale auprès de clients fidélisés. Le renouvellement de plusieurs contrats phares en 2019, représentant un chiffre d'affaires cumulé de 240 MEUR, en témoigne.
Par ailleurs, le Groupe pourra également s'appuyer sur la nouvelle autorisation d'exploitation d'une durée de 18 ans pour l'Ecopôle de Roumagayrol. Ce projet d'envergure bénéficiera d'investissements à hauteur de 17 ME sur 8 ans et comprend :
? l'extension de l'installation de stockage des déchets non dangereux d'une capacité de 135.000 t/an jusqu'en 2024 et de 100.000 t/an jusqu'en 2038 ;
? la poursuite de l'activité de maturation et de valorisation des mâchefers portée de 100.000 t/an à 200.000 t/an ;
? la construction et l'exploitation d'un centre de valorisation multifilières de 140.000 t/an permettant la valorisation matière, organique et énergétique des déchets réceptionnés.

Au-delà d'une première période de 8 ans, les activités sont conditionnées à la réalisation d'une déviation routière
évitant le centre du village de Pierrefeu du Var. L'Ecopôle de Roumagayrol est une installation structurante pour faire face aux besoins de traitement et de valorisation des déchets ménagers du département du Var et de la Région Sud.
Enfin, PIZZORNO Environnement bénéficie d'un solide carnet de commandes, ne comprenant que les commandes fermes, qui s'élève à 701 ME (fin décembre 2019), incluant 51% de l'activité de la société Zéphire (société mise en équivalence). Développement

Le Groupe se développe autour de 3 axes stratégiques qui participent à l'atteinte des objectifs fixés dans le cadre de la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte en France (LTECV).
? Innover pour favoriser la transition écologique des territoires et investir dans de nouvelles technologies toujours plus respectueuses de l'environnement et des Hommes (installation de stations GNV, achat de bio-GNV, évolution de la flotte de véhicules en faveur de véhicules propres, collecte et traitement des bio-déchets, etc.),
? Se recentrer sur ses activités en France et pérenniser son ancrage local à travers le renouvellement de contrats dans une démarche de relations durables du Groupe avec ses partenaires,
? Développer le capital humain par la formation et la transmission des savoirs afin d'assurer l'excellence des services, la stabilité des équipes et la pérennité des emplois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.