Plombé hier par Apple, Wall Street pourrait se reprendre

Plombé hier par Apple, Wall Street pourrait se reprendre
Apple logo fond rouge

Boursier.com, publié le mercredi 27 décembre 2017 à 13h36

Wall Street est attendu en timide hausse avant bourse ce mercredi, après sa consolidation de la veille dans le sillage d'Apple. Le S&P500 et le Nasdaq sont attendus en progression d'environ 0,1% en pré-séance ce jour. Sur le Nymex, le baril de brut fléchit mais demeure haut perché, à 59,5$ pour le contrat de février (-0,8%).

Dans l'actualité économique américaine ce mercredi, l'indice de confiance des consommateurs mesuré par le Conference Board pour le mois de décembre 2017 sera connu à 16 heures (consensus 128).

L'indice des promesses de ventes de logements pour le mois de novembre, mesuré par la National Association of Realtors, sera communiqué à la même heure (consensus +0,5% en comparaison du mois antérieur).

LES VALEURS

Apple corrigeait donc hier soir à Wall Street. La plus grosse capitalisation boursière mondiale abandonnait jusqu'à 3% en séance, avant de finir en recul de 2,5% à 170,57$ par action, après des informations publiées par la presse taïwanaise. Le quotidien 'Economic Daily' a ainsi rapporté que la firme à la pomme aurait prévenu ses fournisseurs qu'elle s'attendait désormais à vendre 30 millions d'exemplaires de son dernier-né, l'iPhone X, au premier trimestre 2018, contre des précédentes estimations à 50 millions d'unités...

Officiellement, Apple n'a pas encore annoncé ses objectifs de ventes trimestrielles de l'iPhone X, arrivé sur le marché en novembre pour fêter le 10ème anniversaire du lancement du premier iPhone.

Les mêmes sources affirmaient par ailleurs que Foxconn, principal sous-traitant d'Apple, n'embauchait plus dans son usine de Zhengzhou et qu'Apple avait fait arrêter la production de processeurs A11 pour l'iPhone X... Le nouvel appareil, vendu à plus de 1.000$ pièce, aurait du mal à trouver son public en raison de ce prix très élevé, et d'innovations technologiques jugées insuffisantes, même si l'iPhone X est doté de la reconnaissance faciale.

Tesla. Elon Musk, le charismatique patron de Tesla, a fait la promesse de lancer un pick-up "juste après" l'arrivée du SUV 'Model Y', prochain modèle du groupe attendu dans environ deux ans. Le groupe californien, vedette de l'automobile électrique, qui s'était récemment distingué en présentant un semi-remorque électrique novateur, ainsi qu'un Roadster de nouvelle génération, poursuit donc sur la voie de l'innovation.

Musk dit avoir en tête depuis cinq ans déjà les éléments d'ingénierie et de design du pick-up. Tesla se lancerait alors sur l'un des segments les plus dynamiques du marché automobile américain. Le dirigeant de Tesla précise que le véhicule en question devrait être légèrement plus gros que le F-150 de Ford.

General Electric renforce sa participation au capital du Suédois Arcam, acteur du marché de l'imprimerie 3D. GE va ainsi racheter les titres détenus par Elliott Management et Polygon Investment Group, à un prix de 345 couronnes suédoises par titre. Le géant industriel américain porterait alors sa participation au capital d'Arcam à 90%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.