Plus de 550 Mds$ évaporés sur le marché des crypto-monnaies en moins d'un mois

Plus de 550 Mds$ évaporés sur le marché des crypto-monnaies en moins d'un mois
Bitcoin

Boursier.com, publié le mardi 06 février 2018 à 11h52

550 milliards de dollars! Il ne s'agit pas de la capitalisation d'Apple ou d'Amazon mais bel et bien de la valorisation partie en fumée sur le marché des crypto-monnaies en seulement un mois. Alors que le marché des devises virtuelles pesait près de 835 Mds$ le 7 janvier, il 'vaut' aujourd'hui moins de 280 Mds$ selon les données de Coinmarketcap.

L'exemple le plus criant de ce retournement est bien sûr le bitcoin, dont le prix a été divisé par trois depuis les sommets de la fin 2017 à près de 20.000$. L'ethereum et le ripple ne sont pas en reste avec des pertes d'environ 60% et 80% par rapport à leur plus haut d'il y a quelques semaines.

Il faut dire que les mauvaises nouvelles se multiplient depuis les quatre coins du monde pour les 'cryptos'. Entre les diverses histoires de piratage et le durcissement de la régulation dans de nombreux pays, l'environnement n'est guère favorable. Hier encore, le 'Financial News', une publication étroitement liée à la Banque populaire de Chine, a indiqué que la banque centrale bloquerait toutes les plateformes liées à la négociation de crypto-monnaies ainsi que l'émission de jetons ((Initial Coin Offering).

Arun Jaitley, le Ministre indien des finances, a pour sa part indiqué la semaine dernière, devant le Parlement local, que le gouvernement allait prendre toutes les mesures nécessaires, afin de s'attaquer aux 'crypto-actifs' liés au financement d'activités irrégulières et de retirer les crypto-devises utilisées dans le cadre du système de paiement. Cette intervention a été considérée comme une volonté de l'Inde d'interdire totalement les 'cryptos'.

Enfin, plusieurs grandes banques américaines et britanniques ont décidé d'interdire l'utilisation de cartes de crédit pour acheter des crypto-monnaies.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU