Pour Dassault Aviation, l'après-Rafale, c'est 2040

Pour Dassault Aviation, l'après-Rafale, c'est 2040©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 mars 2018 à 08h19

Le prochain jet de combat de Dassault Aviation ne devrait pas être un drone, mais il pourrait emprunter aux deux mondes. L'après-Rafale se réfléchit à un horizon 2040, a expliqué le PDG du groupe, Eric Trappier, dans un entretien accordé aux 'Echos'. Pour lui, il restera des avions de combat pilotés, mais en lien avec des flottes de drones de combat, pilotés au sol. Les besoins doivent être évalués avec les utilisateurs, dans un cadre franco-allemand. Plus largement, Trappier appelle l'Europe de la défense à se réveiller. Il est plutôt encouragé par les derniers développements, mais rappelle que les Etats-Unis exercent toujours une forte pression sur certains pays pour qu'ils consomment américain plutôt qu'européen, ce que les Pays-Bas ont par exemple fait avec le F-35.

Dassault Aviation reste ambitieux, notamment avec ses 4 MdsE de trésorerie, qui lui confèrent une certaine flexibilité, explique son PDG dans les colonnes du quotidien. Mais pas question pour lui d'en dire plus. Nous avons encore plein de rêves et de projets, mais nous savons être patients, ajoute-t-il.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Pour Dassault Aviation, l'après-Rafale, c'est 2040
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions


    Statut : refusé

    Il y a 6 minutes


    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    -147- fois censuré-repassé
    Comme le sujet a été gelé un bon moment hier, et que nous arrivons bientôt à 150, il y aura un peu plus, mais je vous le laisse, c'est cadeau. Mon journal est public, chacun peut donc constater l'acharnement immature que met la modération militante ORANGE à me censurer trop systématiquement. Je repasse mes avis respectueux de la charte et de la liberté d'expression autant de fois que nécessaire, n'en déplaise. Le client payant que je suis est fort de son bon droit, et étant Picardo Breton, je cumule la force de mes convictions avec la dureté du granit! Bonne journée.