Poxel : 53,4 ME de trésorerie et équivalents de trésorerie au 31 décembre 2017

Poxel : 53,4 ME de trésorerie et équivalents de trésorerie au 31 décembre 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 janvier 2018 à 20h39

Poxel SA publie sa position de trésorerie et son chiffre d'affaires pour le 4e trimestre 2017. Au 31 décembre 2017, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 53,4 millions d'euros (64,1 M$).

Au cours du 4e trimestre, Poxel a généré un chiffre d'affaires de 5,2 ME (5,9 M$). Ce chiffre comprend 1) une partie du versement initial de 36 ME (42 M$) reçu de Sumitomo Dainippon Pharma dans le cadre du partenariat stratégique annoncé le 30 octobre 2017 et 2) la refacturation à Sumitomo Dainippon Pharma des coûts encourus au cours du 4e trimestre dans le cadre du programme de développement de phase III de l'Imeglimine au Japon. Ces deux composantes sont comptabilisées en chiffre d'affaires à l'avancement des coûts engagés dans le programme de phase III Trials of IMeglimin for Efficacy and Safety (TIMES).

Les coûts encourus et refacturés au 4e trimestre seront encaissés au cours du 1er trimestre 2018. En outre, au cours du trimestre, Poxel a reversé à Merck Serono un pourcentage à deux chiffres (bas de fourchette) du versement initial reçu de Sumitomo Dainippon Pharma. La consommation de trésorerie du 4e trimestre a été conforme aux prévisions de la société.

En 2017, la société a réalisé des progrès cliniques significatifs pour l'Imeglimine et le PXL770, et a franchi une étape majeure par la signature, au cours du quatrième trimestre, d'un partenariat stratégique avec Sumitomo Dainippon Pharma pour le développement et la commercialisation de l'Imeglimine au Japon, en Chine et dans 11 autres pays. Cet accord prévoit un versement initial de 36 ME (42 M$) , suivi de paiements liés à l'atteinte d'objectifs de développement et de vente pouvant atteindre environ 219 ME (257 M$), ainsi que des redevances à deux chiffres, croissantes, basées sur les ventes nettes. Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma développent conjointement l'Imeglimine pour le traitement du diabète de type 2 au Japon, et Sumitomo Dainippon Pharma en supporte les coûts de phase III et de commercialisation. Sumitomo Dainippon Pharma assumera seul le développement et la commercialisation de l'Imeglimine en Chine et dans 11 autres pays.

"Suite à la signature du partenariat stratégique avec Sumitomo Dainippon Pharma fin octobre 2017, nous avons tenu nos engagements et initié avant la fin de l'année 2017 le programme de phase III Times pour l'Imeglimine au Japon. Notre objectif à court terme au Japon est désormais d'assurer une parfaite mise en oeuvre du programme Times. Dans cette perspective, nous allons étroitement collaborer avec nos confrères de Sumitomo Dainippon Pharma pour préparer la soumission du dossier d'enregistrement de l'Imeglimine, que nous prévoyons en 2020", commente Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. "Notre partenariat stratégique avec Sumitomo Dainippon Pharma démontre la solidité du profil clinique de l'Imeglimine et des résultats obtenus à ce stade, ainsi que notre capacité interne à mener un programme jusqu'à un point critique de création de valeur. La recherche d'un partenariat pour l'Imeglimine pour les Etats-Unis, l'Europe et d'autres pays du monde reste une priorité pour Poxel".

"En ce qui concerne notre 2e programme, le PXL770, nous avons poursuivi au quatrième trimestre 2017 l'avancement de l'étude de phase 1b à doses multiples et croissantes. Grâce à son mécanisme d'action unique activant directement la protéine kinase activée par l'adénosine monophosphate (AMPK), le PXL770 agit sur une cible biologique clé dans le traitement potentiel de nombreuses maladies métaboliques chroniques, dont des maladies hépatiques telles que la Stéatohépatite non alcoolique (NASH)", a ajouté Thomas Kuhn de preuve de concept clinique dans la NASH, tout en envisageant de l'élargir à d'autres maladies métaboliques. Enfin, nous continuons d'évaluer les opportunités dans l'objectif d'étoffer notre portefeuille de produits en développement", dit le management.

"Suite à la signature du partenariat stratégique avec Sumitomo Dainippon Pharma fin octobre 2017, nous avons tenu nos engagements et initié avant la fin de l'année 2017 le programme de phase III TIMES pour l'Imeglimine au Japon. Notre objectif à court terme au Japon est désormais d'assurer une parfaite mise en oeuvre du programme TIMES. Dans cette perspective, nous allons étroitement collaborer avec nos confrères de Sumitomo Dainippon Pharma pour préparer la soumission du dossier d'enregistrement de l'Imeglimine, que nous prévoyons en 2020", a déclaré Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Poxel : 53,4 ME de trésorerie et équivalents de trésorerie au 31 décembre 2017
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]