Poxel annonce la présentation des résultats de l'étude de Phase Ia du PXL065

Poxel annonce la présentation des résultats de l'étude de Phase Ia du PXL065©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 novembre 2019 à 08h06

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), annonce aujourd'hui avoir présenté un poster sur les résultats de l'étude de Phase Ia du PXL065 dans le cadre de la conférence Liver Meeting 2019 organisée par l'Association américaine pour l'étude des maladies hépatiques (AASLD). Comme indiqué dans la présentation du poster, cette étude de Phase Ia a mis en évidence le profil de sécurité, de tolérance et pharmacocinétique favorable du PXL065.
Le PXL065, un stéréoisomère R de la pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium, est un inhibiteur du transporteur mitochondrial du pyruvate (MPC) en cours de développement pour le traitement de la NASH.

"Nous sommes très satisfaits des résultats de l'étude de Phase Ia sur le PXL065 qui, associés aux résultats des études précliniques et de modélisation pharmacocinétique, suggèrent que le profil thérapeutique de 15 mg de PXL065 est potentiellement supérieur à celui de 45 mg d'Actos", déclare Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. "Nous attendons avec impatience les résultats de l'étude de Phase Ib à doses multiples et croissantes, qui devraient permettre de déterminer la dose qui sera utilisée dans les études de Phase II et III. Nous prévoyons d'initier une étude de Phase II afin d'évaluer le PXL065 chez des patients atteints de NASH confirmée par biopsie au deuxième trimestre 2020, avec pour objectif principal de déterminer la ou les doses optimales pour l'étude d'enregistrement de Phase III".

"En tant qu'hépatologue, j'ai participé à des études cliniques précoces de Phase II avec la pioglitazone, menées chez des patients atteints de NASH confirmée par biopsie. A ce jour, la pioglitazone a obtenu des résultats efficaces dans le traitement de la NASH, sans aggravation de la fibrose, mais seulement un nombre limité de médecins, environ 14%, la prescrivent, en raison de la prise de poids qu'elle entraîne fréquemment", explique le Dr. Stephen A. Harrison, Professeur d'Hépatologie, Département de Médecine Radcliffe, Université d'Oxford, Royaume-Uni. "Au vu des résultats précliniques et cliniques, je suis très enthousiaste concernant le profil thérapeutique du PXL065, potentiellement supérieur à celui de la pioglitazone."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.