Poxel : comptes semestriels et perspectives

Poxel : comptes semestriels et perspectives©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 septembre 2020 à 17h50

La société biopharmaceutique Poxel a dégagé au premier semestre 2020 une perte nette de 12,1 millions d'euros, contre -9,8 millions d'euros au premier semestre 2019.

Les coûts de R&D du premier semestre 2020 s'élèvent à 12,6 millions d'euros, contre 24,2 millions d'euros au premier semestre 2019. Les coûts de R&D reflètent principalement le coût des études cliniques des deux programmes de Poxel au stade clinique dans la NASH, le PXL770 et le PXL065. Ils comprennent également, dans une moindre mesure, les coûts résiduels du programme de phase III TIMES et les coûts réglementaires encourus sur la période pour la préparation du dépôt de la demande d'enregistrement de l'Imeglimine au Japon, intervenu en juillet 2020.

Les coûts de R&D s'entendent nets du crédit d'impôt recherche (CIR) qui a généré un produit de 1,5 million d'euros au premier semestre 2020, contre 1,6 million d'euros à la même période en 2019.

Les frais généraux et administratifs s'établissent à 5,9 millions d'euros au premier semestre 2020, contre 4,9 millions d'euros au premier semestre 2019.

"Pour le reste de l'année 2020, nous anticipons des jalons d'étapes et progrès importants, et notamment les résultats de la phase IIa du PXL770 qui évalue son efficacité chez une centaine de patients susceptibles d'être atteints de NASH, qui sont attendus fin septembre 2020, la finalisation du plan de phase III pour l'Imeglimine aux États-Unis par Metavant, des données précliniques supplémentaires pour nos plateformes AMPK et de molécules de TZD deutérées, et des présentations sur l'Imeglimine, le PXL770 et le PXL065 à l'occasion de plusieurs congrès scientifiques ainsi que des publications de résultats dans des revues médicales", a commenté Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.