Poxel grimpe après les résultats positifs sur l'Imeglimine

Poxel grimpe après les résultats positifs sur l'Imeglimine©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 avril 2019 à 09h12

A contre-courant des indices, Poxel se distingue ce mardi en s'adjugeant plus de 4% à 8,79 euros dans les premiers échanges, à quelques encablures de ses sommets annuels. La hausse récente de l'action laissait présager une annonce spectaculaire. C'est désormais chose faite avec les résultats initiaux positifs publiés par la biotech française et Sumitomom Dainippon Pharma dans le cadre de l'étude de phase III TIMES 1, qui testait l'Imeglimine dans le diabète de type 2 au Japon.

Bonne efficacité dans le traitement du diabète de type 2

L'étude de Phase III TIMES 1 a atteint son critère d'évaluation primaire et les principaux critères d'évaluation secondaires. L'étude randomisée, TIMES 1, en double aveugle et avec contrôle placebo, menée au Japon, a évalué l'administration en monothérapie par voie orale de 1.000 mg d'Imeglimine deux fois par jour pendant 24 semaines chez 213 patients atteints de diabète de type 2. L'étude TIMES 1 a démontré une très bonne efficacité de l'Imeglimine, avec une différence statistiquement significative pour son critère d'évaluation primaire, défini par une modification du taux d'hémoglobine glyquée (HbA1c) à 24 semaines par rapport à la valeur au début de l'étude avant randomisation, avec une variation de -0,87% de l'HbA1c par rapport à la valeur au début de l'étude avant randomisation, corrigée du placebo.

Critère secondaire rempli

L'Imeglimine a aussi atteint son principal critère d'évaluation secondaire de l'étude, soit une baisse de la glycémie à jeun après 24 semaines de traitement par rapport à la valeur au début de l'étude avant randomisation, avec une différence statistiquement significative de -19 mg/dL par rapport à la valeur au début de l'étude avant randomisation, corrigée du placebo. L'analyse des données pour les autres critères d'évaluation secondaires de l'étude sont en cours. Dans cette étude, l'Imeglimine a présenté un profil de tolérance et de sécurité d'emploi similaire au placebo, et son profil d'événements indésirables corrobore celui observé dans l'étude de Phase IIb au Japon et aux États-Unis ainsi que dans les programmes de Phase I et II en Europe.

Jalon posé

Les résultats de TIMES 1 représentent une étape majeure pour la demande d'enregistrement du produit au Japon prévue en 2020. Le Japon est le deuxième marché mondial pour le diabète de type 2 et, de manière plus générale, l'Asie est considérée comme la zone géographique la plus importante pour le traitement de la pandémie du diabète dans le futur". Ainsi, le marché du diabète au Japon est en forte croissance et devrait atteindre environ 6 milliards de dollars d'ici 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.