Poxel : lancement d'une étude de phase Ib dans la NASH

Poxel : lancement d'une étude de phase Ib dans la NASH©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 septembre 2019 à 08h43

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), lance une étude de phase Ib randomisée, en double aveugle et avec contrôle placebo, chez des sujets sains afin d'évaluer l'innocuité, la tolérance et le profil pharmacocinétique (PK), et contribuer à la détermination de la dose pour une étude pivotale du PXL065. Cette étude vise à confirmer l'exposition relative et la proportionnalité des doses du PXL065.

Le PXL065, stéréoisomère R de la pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium, cible l'inhibition du transporteur mitochondrial du pyruvate (MPC). Le PXL065 est en cours de développement pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), et pourrait offrir un profil thérapeutique potentiellement supérieur à celui de 45 mg d'Actos (pioglitazone). De nombreuses études ont été réalisées sur la pioglitazone dans la NASH et ont démontré son efficacité, mais son utilisation est limitée en raison de son profil d'effets secondaires, tels que la prise de poids et la rétention d'eau, qui semblent être associés au stéréoisomère S.

"Notre connaissance approfondie des voies de régulation de l'énergie cellulaire liées aux maladies métaboliques, telles que la NASH, nous a permis de développer rapidement un portefeuille de produits diversifié avec deux programmes cliniques prometteurs pour cette maladie métabolique chronique", déclare Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. "Sur la base des résultats précliniques et de phase I obtenus à ce jour, nous estimons que le PXL065 pourrait potentiellement offrir un profil thérapeutique supérieur à celui de la pioglitazone pour les patients atteints de NASH sans cirrhose. Nous sommes convaincus du rôle du métabolisme mitochondrial dans le traitement de la NASH, et nous attendons les premières données de cette étude de phase Ib au 4e trimestre de cette année. Par ailleurs, le PXL065 pourrait potentiellement bénéficier d'un développement accéléré par la voie réglementaire 505(b)(2), et nous rencontrerons la FDA américaine au début du 4e trimestre afin de discuter du programme d'enregistrement pour un processus d'approbation réglementaire accéléré".

L'étude de phase Ib randomisée, en double aveugle et avec contrôle placebo, évaluera le profil de sécurité, de tolérance et la pharmacocinétique de trois doses croissantes de PXL065 (7,5 mg, 15 mg et 30 mg) administrées pendant sept jours chez 30 sujets sains, comparé à 45 mg d'Actos. Le recrutement des patients a commencé dans plusieurs sites. Les premiers résultats de cette étude sont attendus au 4e trimestre 2019.

Le lancement de cette étude de phase Ib fait suite aux premiers résultats positifs de l'étude de phase Ia à dose unique croissante du PXL065, communiqués en avril 2019. La phase Ia a évalué l'innocuité, la tolérance et la pharmacocinétique de trois doses de PXL065 comparées à 45 mg d'Actos chez un total de 24 sujets sains. Cette étude a mis en évidence le profil favorable de sécurité et de tolérance du PXL065 sans événement indésirable grave. L'analyse pharmacocinétique a montré que l'exposition plasmatique au PXL065 (Cmax et Aire sous la courbe) augmentait, proportionnellement à la dose, jusqu'à 22,5 mg après une administration orale. Par ailleurs, la stabilisation de la R-pioglitazone par substitution au deutérium a été confirmée à toutes les doses testées. Les données de cette étude seront présentées lors du congrès annuel de l'Association Américaine pour l'Etude du Diabète (AASLD), qui se tiendra du 8 au 12 novembre à Boston, aux États-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.