Poxel : Metavant abandonne le partenariat sur l'Imeglimine

Poxel : Metavant abandonne le partenariat sur l'Imeglimine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 08h32

Poxel annonce aujourd'hui qu'à la suite d'une revue stratégique de ses activités, Metavant a décidé de ne pas poursuivre le développement de l'Imeglimine. Cette décision n'est pas liée à l'efficacité, la sécurité, ni aucune autre donnée générée sur l'Imeglimine au cours du partenariat, ajoute Poxel.

En tant que candidat médicament innovant, premier de sa classe, qui vise à répondre aux besoins des patients diabétiques de type 2 à tous les stades de la maladie, l'Imeglimine a déjà achevé avec succès le programme de développement de phase III TIMES au Japon dans le cadre du partenariat avec Sumitomo Dainippon Pharma. La demande d'autorisation de fabrication et de commercialisation déposée au Japon pour le traitement du diabète de type 2 est en cours d'examen règlementaire.

Sur la base des résultats de ces études, ce candidat médicament pourrait constituer un nouveau traitement innovant pour l'ensemble des patients atteints de diabète de type 2.

L'annonce de ce jour n'a aucune incidence sur l'accord en cours avec Sumitomo Dainippon Pharma pour l'Imeglimine.

"Nous nous préparons désormais à explorer plusieurs options pour lancer le programme de développement de phase III pour l'Imeglimine aux États-Unis, en Europe et dans les autres pays couverts actuellement par l'accord avec Metavant", déclare Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. "En parallèle de l'avancement du PXL770 et du PXL065, nos deux programmes de phase II pour le traitement de la NASH, nous restons pleinement engagés dans le développement de l'Imeglimine et de médicaments innovants pour les maladies métaboliques".

"Bien que la poursuite du développement de l'Imeglimine ne fasse plus partie à ce jour de nos priorités stratégiques, nous restons convaincus que l'Imeglimine dispose d'un profil potentiellement unique avec un mécanisme d'action prometteur. Les résultats positifs obtenus dans le cadre des études menées par Metavant et par Sumitomo Dainippon Pharma sont très encourageants", explique Paul Strumph, MD, Directeur médical de Metavant.

Metavant n'aura droit à aucun paiement de la part de Poxel en cas de restitution des droits de l'Imeglimine. Poxel ne prévoit aucun impact sur sa position de trésorerie prévisionnelle et estime que celle-ci, sur la base de son business plan actuel, suffira à financer ses activités jusqu'à fin 2022. Au 30 septembre 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de Poxel s'élevaient à 41,5 millions d'euros (48,6 millions de dollars).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.