Predilife : résultats d'une étude menée par l'Hôpital Américain de Paris

Predilife : résultats d'une étude menée par l'Hôpital Américain de Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 décembre 2020 à 18h47

L'Hôpital Américain de Paris et Predilife ont présenté les résultats d'une consultation de risque du cancer du sein avec MammoRisk. Les résultats de cette étude ont été obtenus sur une cohorte de 175 patientes ayant suivi la consultation de risque de cancer du sein mise en place au Women's Risk Institute de l'Hôpital Américain de Paris avec MammoRisk.

L'Hôpital Américain de Paris et Predilife ont présenté les résultats d'une consultation de risque du cancer du sein avec MammoRisk. Les résultats de cette étude ont été obtenus sur une cohorte de 175 patientes ayant suivi la consultation de risque de cancer du sein mise en place au Women's Risk Institute de l'Hôpital Américain de Paris avec MammoRisk.

Sur ces 175 patientes âgées de 39 à 70 ans, 25 % des femmes ont révélé un risque plus élevé que la moyenne de développer un cancer du sein, qui justifierait un dépistage plus intensif. Une mammographie annuelle au lieu d'une mammographie tous les 2 ans est préconisée. Parmi elles, 27% sont âgées de 40 à 49 ans, tranche d'âge pour laquelle il n'existe aujourd'hui aucune recommandation de dépistage.

Pour le Professeur Mahasti Saghatchian, chef de l'unité d'onco-sénologie de Hôpital Américain de Paris et responsable du Women's Risk Institute, oncologue médicale, membre du Comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy, qui a mené l'étude : "Le dépistage organisé permet de détecter des cancers plus tôt et de sauver des vies. Mais il peut aussi passer à côté de cancers plus graves d'intervalle, qui surviennent entre deux mammographies ou ceux qui surviennent avant 50 ans. L'apport du score polygénique (PRS), associé à l'analyse de la densité mammaire et des autres facteurs de risque importants, est majeur pour détecter précocement les tumeurs".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.