Préouverture Paris : hésitations en vue

Préouverture Paris : hésitations en vue
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le jeudi 21 mai 2020 à 08h30

La tendance est au repli ce jeudi matin en pré-ouverture à Paris, alors que les places européennes tourneront au ralenti en raison de l'Ascension. Sur les marchés de la zone Asie/Pacifique aussi, la tendance est prudente ce matin, malgré Wall Street qui est repartie de l'avant hier soir, soutenue par les Gafa et les pétrolières, tandis que les cours du brut ont retrouvé leurs plus hauts niveaux depuis près de deux mois. La Bourse de Tokyo recule de 0,10%, Sydney perd 0,2% avec Shanghai, Hong Kong glisse de 0,3%. Taiwan se redresse à l'inverse de 0,9%, suivi de Bombay qui progresse de 0,8%, Seoul s'adjuge 0,4%.
L'ombre au tableau est à chercher du côté des relations entre Pékin et Washington, alors que le Sénat américain a voté un projet de loi qui pourrait empêcher certaines entreprises chinoises de se faire coter et de lever des fonds à la Bourse de New York, un texte qui contribue à envenimer encore les relations sino-américaines.
Donald Trump a de son côté fait une nouvelle déclaration tonitruante sur Twitter, en comparant la pandémie de Covid-19 à une "tuerie de masse" mondiale, dont il impute la responsabilité à l'"incompétence" de la Chine...

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,52% à 24.575 points hier soir, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 1,67% à 2.971 pts. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a bondi de 2,08% à 9.375 pts, et affiche désormais un gain de 4,5% depuis le début de l'année, alors que le DJIA (-13,8%) et le S&P 500 (-8%) sont encore perdants.
Les marchés pétroliers ont repris de la hauteur à la faveur d'une baisse surprise des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Le baril de brut léger américain WTI pour livraison juillet a grimpé de 5% à 34$, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord d'échéance juillet est remonté à 36,40$. Le pétrole continue donc son puissant rebond entamé après son plongeon de la fin avril en terrain négatif. Les signes d'une reprise de la demande et d'une réduction de l'offre plus rapide que prévu, font espérer un possible rééquilibrage du marché mondial. Mercredi, le Département à l'Energie a publié une baisse surprise des stocks pétroliers américains pour la semaine close au 15 mai. Ils ont diminué de 4,9 millions de barils à 526,5 mb, alors que le consensus tablait sur une hausse de 2,1 mb.

ECO ET DEVISES

La Réserve fédérale a publié mercredi le compte-rendu de sa dernière réunion des 28 et 29 avril. Dans ces "Minutes", les responsables de la Fed ont renouvelé leur engagement à maintenir les taux d'intérêt proches de zéro jusqu'à ce qu'ils soient convaincus que l'économie américaine est en passe de rebondir, selon ce compte-rendu.
Les participants sont convenus de "recourir aux outils du Comité et d'agir de manière appropriée pour soutenir l'économie", a indiqué le Fed. Le compte-rendu révèle que les banquiers centraux sont très inquiets de la gravité de la crise économique provoquée par le Covid-19. La Fed fait état d'une "quantité extraordinaire d'incertitudes et de risques considérables" liés au coronavirus. Les participants se sont aussi inquiétés de l'impact de possibles faillites en série sur la santé financière des banques américaines...

L'or reste ferme autour des 1.748$ l'once. Le métal jaune progresse d'environ 14% depuis le début de l'année, soutenu par les incertitudes entourant l'ampleur de la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Les injections massives de liquidités de la part des banques centrales soutiennent aussi les actifs matériels tels que l'or et les autres métaux précieux.
Sur le marché obligataire américain, le rendement du T-Bond à 10 ans a cédé 2 points de base à 0,67%. Sur le marché des changes, le billet vert poursuit son repli, l'indice du dollar reculant à 99,14 points face à un panier de devises de référence. L'euro pointe à 1,0960$, toujours soutenu par l'annonce, en début de semaine, d'un projet de plan de soutien européen de 500 milliards d'euros par Emmanuel Macron et Angela Merkel.

A suivre aux Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. (14h30)
- Indice flash PMI manufacturier américain. (15h45)
- Indice flash PMI américain des services. (15h45)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)
- Reventes de logements existants. (16h00)

VALEURS A SUIVRE

Air France : Face à la crise sanitaire, et compte tenu de son impact sur les niveaux d'activité prévus, le groupe Air France-KLM annonce "l'arrêt définitif de l'exploitation des Airbus A380 d'Air France". Initialement prévu pour la fin de l'année 2022, le retrait de la flotte d'Airbus A380 s'inscrit dans le cadre de la stratégie de simplification de la flotte du groupe Air France-KLM qui vise à "la rendre plus compétitive, en poursuivant sa transformation avec des avions plus modernes, plus performants et dont l'empreinte environnementale est considérablement réduite".
Cinq des Airbus A380 de la flotte actuelle sont la propriété d'Air France ou en crédit-bail, les quatre autres étant en location d'exploitation. L'impact global de la dépréciation de la flotte d'Airbus A380 est estimé à 500 millions d'euros et sera comptabilisé au deuxième trimestre 2020 en résultat non courant, indique le transporteur aérien. Les Airbus A380 seront remplacés par des appareils de nouvelle génération, comme l'Airbus A350 et le Boeing 787, dont les livraisons sont en cours.

McDonald's Chine a nommé Publicis Groupe comme partenaire de son agence de planification média en Chine continentale. "McDonald's Chine est une marque incroyable avec des objectifs de croissance ambitieux en Chine, et nous sommes vraiment honorés d'avoir obtenu ce compte. McDonald's cherchait plus qu'une agence de planification média conventionnelle. Nous avons démontré notre approche Power of One en réunissant une équipe interfonctionnelle à travers les médias, la technologie publicitaire, la science des données et l'analyse, pour stimuler l'efficacité et l'efficience des médias. Nous sommes prêts à être un partenaire de croissance pour McDonald's Chine" a déclaré Jane Lin-Baden, associée directrice APAC et PDG de l'Asie du Nord de Publicis Groupe.

bioMérieux annonce le marquage CE des tests sérologiques VIDAS anti-SARS-CoV-2 pour la détection des anticorps chez les personnes qui ont été exposées au virus SARS-CoV-2 responsable de la maladie COVID-19.
Les tests VIDAS anti-SARS-CoV-2 IgM et anti-SARS-CoV-2 IgG sont utilisés pour mesurer la présence d'anticorps chez les personnes qui ont été infectées par le SARS-CoV-2. Dans ce contexte, la spécificité des tests est particulièrement importante pour assurer que le test d'une personne qui n'aurait pas été infectée est bien systématiquement négatif. Les deux tests VIDAS anti-SARS-CoV-2 IgM et anti-SARS-CoV-2 IgG fournissent un résultat en moins de 30 minutes et ont démontré d'excellentes performances sur un grand nombre d'échantillons cliniques, avec respectivement 99,4% et 99,9% de spécificité.
bioMérieux prévoit de soumettre rapidement une demande d'autorisation d'utilisation en urgence (EUA - Emergency Use Authorization) de ces tests auprès de la FDA américaine.

Altice Europe annonce ses comptes du T1 2020 marqués par un chiffre d'affaires qui a progressé de 3,6% en GA. L'EBITDA monte de 1% en GA et la marge d'EBITDA s'établit ainsi à 36,2% au T1 2020. Le total des dépenses d'investissement accumulées pour Altice Europe était de 722 millions d'euros au premier trimestre 2020.
En conséquence, le Cash Flow Opérationnel Libre ressort à 592 millions d'euros au T1 2020, en croissance de 11,6% en GA.
Après un bon début d'année, le Groupe ne voit actuellement aucun besoin de modifier les prévisions 2020.
Pour l'ensemble de l'année 2020, le Groupe prévoit
-d'accélérer la croissance des revenus des services résidentiels dans ses zones géographiques clés
-d'augmenter le chiffre d'affaires et l'EBITDA d'Altice Europe
-le désendettement supplémentaire du Télécom Périmètre, objectif de levier de 4x à 4,5x dette nette sur EBITDA
A moyen terme, le groupe vise un cash flow libre organique supérieur à 1 milliard d'euros.
Le Groupe continue d'évaluer attentivement les impacts potentiels de la pandémie.
Les principaux impacts financiers négatifs comprennent :
Les retards de construction du FTTH pendant les confinements que le groupe prévoit de rattraper; la vente d'équipements alors que les magasins sont fermés, devrait reprendre à la fin du T2 2020; le roaming ainsi que la publicité sévèrement affectée.
Les prévisions supposent que les confinements soient levés au cours du T2 2020 avec une reprise économique progressive par la suite...

Auplata Mining Group annonce avoir obtenu l'agrément de l'administration fiscale française pour la nouvelle usine de Dieu Merci au titre du "crédit d'impôt des investissements réalisés outre-mer par les entreprises."
Dans le cadre de la construction de son unité de traitement de lixiviation par charbon actif du minerai aurifère et de l'acquisition de matériels et équipements mobiliers sur le site minier de Dieu Merci, à Saint-Élie en Guyane française, AMG avait sollicité auprès de la Direction générale des Finances publiques le bénéfice des dispositions prévues à l'article 244 quater W du Code Général des Impôts (CGI).
A la suite de la signature de l'arrêté préfectoral complémentaire du 21 novembre 2019 autorisant la mise en production de l'usine et après finalisation de l'instruction du dossier, la Direction générale des Finances publiques a notifié à la société, le 12 mai 2020, la décision d'agrément qui ouvre ainsi droit au crédit d'impôt prévu à l'article 244 quater W du CGI.
Ainsi, au titre de l'exercice clos le 31 décembre 2019, le crédit d'impôt s'élèvera à 35% de la base éligible arrêtée par l'administration fiscale à 16,6 ME. De ce fait, AMG devrait percevoir, dans les délais prévus par la règlementation et sous réserve du respect des termes de la décision d'agrément, un crédit d'impôt de 5,8 ME en numéraire.

Lumibird lance une augmentation de capital avec maintien du DPS d'environ 31,6 millions d'euros, pouvant être portée à 36,3 millions d'euros en cas de demande supplémentaire. La souscription des Actions Nouvelles sera ouverte du 27 mai au 9 juin inclus, au prix unitaire de 9 euros (soit 1 euro de nominal et 8 euros de prime d'émission), représentant une décote faciale de 9,1% par rapport au cours de clôture de l'action Lumibird le 19 mai, soit 9,9 euros.
La souscription des Actions Nouvelles sera réservée, par préférence, aux porteurs d'actions existantes enregistrées comptablement sur leur compte-titres à l'issue de la journée comptable du 21 mai 2020, qui se verront attribuer des droits préférentiels de souscription ; aux cessionnaires de droits préférentiels de souscription.
Les titulaires de droits préférentiels de souscription pourront souscrire, à titre irréductible, à raison de 4 Actions Nouvelles pour 21 actions existantes possédées. 21 droits préférentiels de souscription permettront de souscrire 4 Actions Nouvelles au prix de 9 euros par action ; et, à titre réductible, le nombre d'Actions Nouvelles qu'ils désireraient en sus de celui leur revenant à titre irréductible.

EURO Ressources S.A. annonce qu'à compter du 20 mai, le conseil d'administration a été réélu durant l'assemblée générale ordinaire annuelle des actionnaires tenue le 20 mai 2020. Monsieur David Watkins a été renouvelé dans ses fonctions de Président du conseil d'administration d'EURO par le conseil d'administration. Également, Monsieur Tidiane Barry et Madame Sophie Hallé ont été renouvelés dans leur fonction de Directeur Général et Directeur Général Délégué respectivement.
De plus, l'assemblée générale ordinaire annuelle des actionnaires du 20 mai 2020 a décidé qu'un dividende d'un montant de 0,20 euro par action sera payé aux actionnaires de la Société. La date de détachement sera le 9 juin 2020, la date d'arrêté des positions sera le 10 juin 2020, et la date de mise en paiement sera le 11 juin 2020.

Neovacs : Comme prévu dans le plan de continuation arrêté par le Tribunal de commerce de Paris par jugement rendu le vendredi 15 mai 2020 et comme annoncé le 18 mai 2020, HBR Investment Group a acquis 831.000 actions Néovacs et 107 obligations remboursables en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (ORNANE) d'une valeur nominale unitaire de 10.000 euros, détenues par European Select Growth Opportunities Fund (ESGOF) dans le cadre du contrat de financement conclu le 22 mars 2019 entre Néovacs et ESGOF, pour un prix d'acquisition total d'environ 335 KE.
HBR Investment Group a demandé hier la conversion de la totalité des ORNANE ainsi acquises en actions nouvelles Néovacs, conformément aux termes desdites ORNANE. Le règlement-livraison des actions nouvelles Néovacs issues de la conversion devrait intervenir ce jour.
La conversion de l'intégralité des ORNANE entraîne la création de 21.400.000 actions nouvelles, soit, sur la base du capital social de Néovacs à ce jour, une dilution de 12% pour les actionnaires existants. HBR Investment Group devient ainsi détenteur de 22.231.000 actions Néovacs représentant 12,32% du capital et 12,35% des droits de vote.

Infotel a enregistré une activité en croissance de +5% au 1er trimestre 2020, malgré la pandémie liée au Covid-19 dont les premiers effets ont été observés durant le mois de mars 2020, interrompant un début d'année pourtant prometteur.
Les secteurs qui ont été immédiatement impactés sont l'Industrie avec Airbus et PSA, et les Services / Transports avec Air France, représentant 30 % du chiffre d'affaires total du Groupe en 2019.
Dès l'annonce de l'arrêt ou de la suspension de projets chez les clients, Infotel a immédiatement pris les mesures nécessaires pour affronter cette situation, activité partielle, réduction de la sous-traitance, recours au télétravail, prise de RTT et de congés, arrêt des embauches.
Disposant d'une situation financière très solide, sans aucune dette financière, et d'une trésorerie nette à fin mars 2020 de 77,5 ME, Infotel estime avoir les ressources nécessaires pour traverser cette crise et poursuivre son développement.
En vue du redémarrage progressif de l'activité, sauf reprise de la pandémie, Infotel s'efforce de maintenir l'ensemble de ses équipes et n'a procédé à aucun licenciement économique. L'Assemblée générale tenue à huis clos ce jour a décidé de baisser le dividende de 34% à 1,05 Euro.

Recylex annonce avoir été informé des décisions du Tribunal allemand de Göttingen confirmant la mise en place des procédures dite de " bouclier de protection " pour les sociétés allemandes Weser-Metall GmbH, Harz-Metall GmbH, Norzinco GmbH et PPM Pure Metals GmbH ainsi que des procédures dite de " gestion directe " pour Recylex GmbH, C2P Germany GmbH et Recylex Grundstücksverwaltungsgesellschaft mbH.
Suite à ces décisions, Recylex perd désormais définitivement le contrôle des entités allemandes, ce qui entraîne par voie de conséquence la déconsolidation de l'ensemble du périmètre allemand. Pour rappel, les sociétés françaises du Groupe Recylex ne sont pas dans le périmètre de ces procédures de droit allemand.
Recylex rappelle avoir obtenu de son actionnaire Glencore International la renonciation jusqu'au 31 octobre 2020 à son droit de déclarer l'exigibilité immédiate du prêt de 16 millions d'euros accordé en 2014 (prêt intégralement utilisé). Ce report pourra être étendu sous conditions au-delà du 31 octobre 2020, notamment durant la phase de la procédure d'insolvabilité de Weser-Metall GmbH dans la mesure où Recylex S.A. continuerait à vendre des matières secondaires à Weser-Metall GmbH.
Il est rappelé que la capacité de Recylex S.A. à poursuivre durablement son activité est dépendante de la capacité de Weser-Metall GmbH, qui fait donc désormais l'objet d'une procédure d'insolvabilité, à poursuivre la sienne ainsi qu'à continuer à s'approvisionner en matières secondaires auprès de Recylex, Weser Metall GmbH étant le principal client de Recylex. Les perspectives financières de Recylex sont dans ce contexte très incertaines et dépendent du sort d'une entité désormais hors du groupe Recylex (Weser-Metall GmbH).
La suspension de la cotation de l'action Recylex reste maintenue jusqu'à ce que la société soit, notamment au vu de l'évolution de la procédure d'insolvabilité ouverte en Allemagne relativement à Weser-Metall GmbH, en mesure de communiquer de manière fiable sur sa situation et sa capacité à poursuivre son activité.

AKKA Technologies : Suite au lancement de la procédure de retrait de la cote initiée le 13 mai dernier, AKKA Technologies détient 100% du capital de Data Respons dont la bourse d'Oslo a confirmé le retrait de la cote en date du 19 mai.
AKKA rappelle que l'acquisition de Data Respons s'inscrit dans sa volonté de renforcer ses activités digitales. Data Respons est un leader du numérique qui possède une expertise avancée du développement de logiciels, de services R&D, de systèmes embarqués avancés et de solutions IoT.
Data Respons travaille toujours à pleine capacité en dépit de la crise pour proposer des solutions à ses clients, et a enregistré une croissance organique de 8% au premier trimestre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.