Prises de bénéfices sur le pétrole

Prises de bénéfices sur le pétrole©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 avril 2018 à 14h16

Le baril de pétrole débute la semaine en assez net retrait après avoir atteint au cours des séances précédentes un plus haut de 3 ans et demi. Le 'light sweet crude' pour livraison mai rend actuellement 1,2% à 66,6 dollars sur le New York Mercantile Exchange alors que le baril de Brent de la mer du Nord cède 1,1% à 71,8$.

Les tensions géopolitiques à travers le monde, notamment au Moyen-Orient, avaient dopé les cours de l'or noir la semaine passée, mais après les tirs de missiles américains, français et britanniques en Syrie samedi, les observateurs jugent peu probable une escalade militaire à court terme. "En ce qui concerne les développements en Syrie, le marché a poussé un soupir de soulagement en ce sens qu'il n'y a pas d'escalade, diplomatique ou sur le terrain, suite à l'intervention des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni", note Harry Tchilinguirian, responsable mondial de la stratégie de marché des matières premières chez BNP Paribas.

Par ailleurs, la hausse de la production américaine continue de peser sur le sentiment des investisseurs alors que le nombre de puits en activité outre-Atlantique a progressé de sept unités la semaine dernière, à 815, un niveau plus observé depuis mars 2015. Selon les données de l'EIA, la production de brut américaine a d'ailleurs atteint un niveau record à 10,5 millions de barils par jour.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.