Prismaflex : pas d'objectif pour l'exercice en raison de la crise sanitaire

Prismaflex : pas d'objectif pour l'exercice en raison de la crise sanitaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 décembre 2020 à 18h32

L'activité de Prismaflex au 1er semestre de l'exercice (avril-septembre) a été fortement ralentie en raison de la crise sanitaire Covid-19, en particulier lors des périodes de confinement du 1er trimestre. Le 2e trimestre a amorcé une reprise progressive, sans toutefois retrouver un niveau normatif. Le chiffre d'affaires semestriel ressort ainsi en recul de -27,4% (-26,6% à taux de change constants) à 18,9 ME.

Lors de cette période inédite, le Groupe s'est attaché à réduire ses charges dans la mesure du possible afin d'atténuer l'impact du manque de chiffre d'affaires sur la rentabilité. Le Groupe génère ainsi un Ebita positif de 0,3 ME.

Le résultat opérationnel courant est en perte de -1,1 ME, un niveau en ligne avec les dernières anticipations du Groupe de fin octobre. La moitié de cette perte provient de la filiale américaine Anthem Displays, pénalisée durant cette période par l'arrêt quasi-total des livraisons auprès de son principal client. En France, les activités du Groupe sont à l'équilibre reflétant ainsi une bonne résistance dans ce contexte particulièrement difficile.

Le résultat net part de Groupe ressort à -1 ME (-0,21 ME au 30 septembre 2019).

Structure financière

Les fonds propres s'établissent à 17,1 ME au 30 septembre 2020. La consommation de trésorerie générée par l'activité de -0,6 ME s'explique par la variation du BFR (-0,7 ME), la capacité d'autofinancement restant positive à +0,1 ME.

Le Groupe a maintenu ses investissements productifs sur la période à hauteur de 1,3 ME avec notamment l'acquisition de matériels d'impression pour accroître la compétitivité du Groupe.

Afin de renforcer sa trésorerie durant cette période, le Groupe a sollicité et obtenu de nouveaux financements pour un montant de 3,8 ME (dont 1,5 ME de Prêts Garantis par l'Etat en France). La trésorerie disponible ressort ainsi au 30 septembre 2020 à 3,6 ME.

La dette financière nette, incluant les dettes locatives de 1,7 ME liées à l'impact IFRS 16 - contrat de location, atteint 13,5 ME. Le ratio dettes financières nettes sur fonds propres (gearing) s'établit ainsi à 0,79 (0,69 hors IFRS 16).

Perspectives

Le carnet de commandes s'élève à 8,1 ME au 30 septembre 2020, proche du niveau enregistré il y a un an. Le 3e trimestre de l'exercice est de nouveau impacté par les mesures de restriction mises en place en Europe notamment depuis le début du mois de novembre. Ce contexte freine la reprise d'activité et renforce l'attentisme des donneurs d'ordre, avec des projets qui sont d'ores et déjà décalés de quelques mois.

Dans ce contexte, Prismaflex continue de veiller activement à la maîtrise de ses coûts et la préservation de sa trésorerie.

Globalement, les incertitudes liées à l'évolution de la pandémie ne permettent toujours pas au Groupe de donner d'objectifs précis à date pour l'ensemble de l'exercice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.