Prodways : +5% après les annonces

Prodways : +5% après les annonces©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 janvier 2020 à 14h44

Prodways grimpe de plus de 5% ce jeudi à 2,82 euros après l'annonce de nouvelles ventes de machines de frittage de poudre aux grands noms de la chimie industrielle pour des applications de 'R&D' et de production. Avec ces différentes ventes, Prodways Group renforce ses liens avec ses fournisseurs de matière historiques... En complément des ventes multiples d'imprimantes à BASF et DSM annoncées ce jour, Prodways annonce la vente d'une imprimante ProMaker P1000 à un chimiste français de premier plan. L'imprimante frittage de poudre permettra de mettre au point et tester des produits innovants.

BASF, partenaire stratégique depuis 2016 et propriétaire d'une imprimante ProMaker P1000, renforce pour sa part ses liens avec Prodways avec l'acquisition de nouvelles imprimantes à frittage de poudre pour ses activités de recherche et développement et la fabrication de pièces. Les machines acquises opèrent à des températures élevées, une condition clé pour l'impression de l'ensemble de la gamme de poudres polymères PA6 fabriquées par BASF. Elles sont également compatibles avec le polypropylène récemment développé par BASF. BASF s'équipe de quatre nouvelles imprimantes 3D pour des applications de production et R&D.

Haute température

DSM s'équipe enfin de deux imprimantes ProMaker P2000 ST. DSM a choisi Prodways afin d'imprimer sa nouvelle poudre PBT Arnite AM1210 pour le frittage de poudre. La poudre PBT est particulièrement adaptée aux secteurs électroniques et électriques grâce à ses propriétés électriques, mécaniques et ignifuges. La matière a été testée sur l'imprimante ProMaker P4500 de Prodways et sera vendue par Prodways. En complément, DSM s'équipe de deux machines ProMaker P2000 ST pour le frittage de poudre haute température, afin de tester ses poudres et pour des applications de production...

Portzamparc souligne que Prodways se renforce dans la chimie, "un secteur qui a affiché ses ambitions d'accélérer dans la fabrication additive... Si ces ventes sont encourageantes, elles ne marquent pas de rupture majeure par rapport au niveau d'activité normatif du groupe et nous conserverons donc à ce stade notre scénario" commente l'analyste qui vise un cours de 2,90 euros en restant à "renforcer" sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.