Prodways lance la 1ère matière PA6-12T pour impression 3D par frittage laser

Prodways lance la 1ère matière PA6-12T pour impression 3D par frittage laser©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 11h40

Prodways annonce le lancement de la première matière plastique PA6-12T pour l'impression 3D par frittage laser sélectif. Cette nouvelle poudre chargée en billes de verre est issue de son partenariat exclusif avec A. Schulman. Prodways avait annoncé en novembre 2016 la signature d'un partenariat stratégique avec A. Schulman, fournisseur international de premier plan de composés plastiques de haute performance et de matières composites, utilisés comme matières premières sur de nombreux marchés.

Avec ce lancement, Prodways et A. Schulman ouvrent de nouvelles possibilités d'imprimer en 3D des pièces plastiques de haute performance, traditionnellement réalisées en plastique injecté ou en métal, plus particulièrement pour les secteurs de l'aéronautique, de l'automobile et du ferroviaire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Prodways lance la 1ère matière PA6-12T pour impression 3D par frittage laser
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    et puisque ça censure de l'autre côté

    référence à l'article :

    Deux députés européens proches de Hamon quittent à leur tour le PS
    Statut : refusé
    Il y a 36 minutes
    le 14 11 2017 à 12 10

    Je pense que celui qui décrit le mieux la situation du PS est encore DSK quand il dit que le PS est mort.

    Et ce n'est pas une notion de revanche de sa part puisqu'il ne fait partie d'aucun mouvement politique mais vit sa vie au MAROC en faisant sa vie et son argent. Mais le meiux est encore de citer
    Philippe Muray, « toutes les propagandes vertueuses concourent à recréer un type de citoyen bien dévot, bien abruti de l'ordre établi, bien hébété d'admiration pour la société telle qu'elle s'impose, bien décidé à ne plus jamais poursuivre d'autres jouissances que celles qu'on lui indique. Le voilà, le héros positif du totalitarisme d'aujourd'hui. »