Progrès commerciaux très appréciés entre Washington et Pékin

Progrès commerciaux très appréciés entre Washington et Pékin
Donald Trump après sa rencontre avec Xi Jinping, le président chinois, à Pékin en novembre 2017.

Boursier.com, publié le mercredi 13 février 2019 à 10h22

La situation se décante depuis quelques jours entre Washington et Pékin, sur le plan commercial. Le président chinois Xi Jinping entendrait rencontrer d'ailleurs vendredi à Pékin le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ainsi que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. C'est ce qu'affirme ce mercredi le quotidien 'South China Morning Post', citant une source au fait des négociations. Cette rencontre serait évidemment un gage de bonne volonté, comme le relève le Morning Post... Après des réunions au niveau intermédiaire lundi, le représentant américain au Commerce et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin étaient arrivés hier mardi à Pékin. La veille, des responsables américains et chinois avaient exprimé leur optimisme quant à la possibilité d'un compromis.

Trump fait (enfin) preuve de souplesse

Donald Trump, désireux sans doute de calmer les marchés financiers, semble pour sa part adoucir le ton. Le président américain a affirmé hier qu'en cas de progrès notables dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, il pourrait accorder un petit délai supplémentaire, au delà du 1er mars, avant de relever les droits de douane sur les produits chinois. Rappelons que les USA entendaient jusqu'alors relever ensuite - en l'absence d'accord le 1er mars à minuit - de 10 à 25% les droits de douane imposés sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés.

"Si nous sommes proches d'un accord (...) je me vois bien donner du mou pendant un temps", a déclaré Donald Trump à des journalistes lors d'une réunion de membres de son cabinet, tout en soulignant qu'il préférerait ne pas avoir à le faire.

Le président américain a répété qu'il espérait toujours rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping, pour conclure formellement un accord le moment venu. Il y a quelques jours, la Maison Blanche avait exclu une nouvelle rencontre avant la date-butoir du 1er mars.

Moindre risque de retour au shutdown

Au sujet cette fois des négociations entre parlementaires républicains et démocrates, qui avaient permis d'aboutir lundi soir à un accord de principe sur le financement de la sécurité aux frontières des Etats-Unis pour éviter une nouvelle paralysie de l'administration fédérale, Trump a rassuré les marchés hier, jugeant qu'un nouveau shutdown partiel de l'administration américaine semblait improbable, tout en critiquant toutefois l'accord passé lundi soir au Congrès. "Je ne peux pas dire que je sois content. Je ne peux pas dire que je sois ravi", mais "je ne pense pas que nous allons avoir un nouveau 'shutdown'", a déclaré le président. Le compromis prévoit un financement de 1,4 Md$ pour sécuriser la frontière avec le Mexique, alors que Trump réclamait 5,7 Mds$.

"Je veux remercier tous les Républicains pour le travail qu'ils ont effectué en faisant face à la Gauche Radicale sur la Sécurité aux Frontières. Pas une tâche facile, mais le Mur est en train d'être construit et sera une grande réalisation améliorant la vie et la sécurité au sein de notre Pays!", a lancé Trump sur Twitter.

I want to thank all Republicans for the work you have done in dealing with the Radical Left on Border Security. Not an easy task, but the Wall is being built and will be a great achievement and contributor toward life and safety within our Country!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

"Le Sénateur Richard Shelby, qui travaille dur, vient de me présenter le concept et les paramètres de l'Accord sur la Sécurité à la Frontière. Examiner tous les aspects en sachant que cela sera lié à beaucoup d'argent provenant d'autres sources... Nous obtiendrons pratiquement 23 MILLIARDS de dollars pour la Sécurité aux Frontières", a par ailleurs précisé Trump sur Twitter, sans détailler son mode de calcul.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.