Prologue : en perte de 2,2 ME en 2019

Prologue : en perte de 2,2 ME en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 04 mai 2020 à 00h03

Le groupe Prologue a enregistré, sur l'ensemble de son exercice 2019, un chiffre d'affaires de 87,4 millions d'euros (86 ME un an plus tôt).

L'année 2019 a été marquée par l'impact des grèves en France sur son activité de formation (à travers sa filiale M2i) qui a connu une violente et brutale chute de ses facturations sur le 4e trimestre, avec un recul de ses ventes de -14,3% par rapport à la même période en 2018. Cet évènement imprévisible et totalement extérieur à l'entreprise s'est déroulé alors que la société avait enregistré +7,6% de croissance sur cette activité, sur les 9 premiers mois de l'année.

Ce revirement brutal de trajectoire de croissance, au début du 4e trimestre 2019, s'est opéré alors que de nombreuses charges opérationnelles avaient d'ores et déjà été engagées, notamment par sa filiale M2i (réservations fermes des formateurs et locations de salles extérieures, dimensionnement de personnel pour suivre une croissance moyenne supérieure à 10%). Le manque à gagner de chiffre d'affaires, ajouté à ces charges engagées d'avance et la moindre rentabilité des sessions maintenues, expliquent la forte baisse du résultat opérationnel courant du groupe qui passe de 2,7 ME en 2018 à l'équilibre en 2019.

Après prise en compte de 0,4 ME de charges, notamment liées à un litige fiscal dont l'origine date de 2015-2017 sur sa filiale M2i, et d'une charge purement comptable liée à l'attribution d'actions gratuites pour 0,3 ME, le résultat opérationnel ressort en perte de -0,9 ME.

Sur 12 mois, le résultat financier s'établit en 2019 à -1,1 ME (-0,6 ME en 2018), en raison, notamment, de la nouvelle application de la norme IFRS16 liée aux locations longue durée, et, notamment aux baux commerciaux qui doivent désormais être retraités en actifs immobilisés avec un impact comptable sur l'année de -0,2 ME.

La charge d'impôts s'établit de façon plus normative en 2019 à -0,5 ME contre -0,03 ME en 2018 où elle avait bénéficié d'un impôt différé de +0,5 ME lié à l'application des normes IFRS.

Au final, le résultat net groupe ressort en 2019 en perte de -2,2 ME contre un bénéfice 1,6 ME en 2018).

Le groupe disposait au 31 décembre 2019, d'une trésorerie disponible significative de 10,4 ME.

Quelles perspectives dans le contexte de crise sanitaire ?

Compte tenu des circonstances exceptionnelles provoquées par la crise sanitaire du COVID-19, le groupe a pris l'ensemble des mesures nécessaires pour protéger la santé de tous ses clients et ses collaborateurs.

Ainsi, sauf exception, tous les effectifs du groupe sont, depuis le 16 et 17 mars, en télétravail, en arrêt maladie pour garde d'enfants, ou en chômage partiel ou total.

En terme d'activité, M2i est très largement impactée par cette période de confinement pendant laquelle, conformément aux recommandations gouvernementales, elle a fermé l'accès au public de l'ensemble de ses 35 centres en France et en Espagne. Pour permettre à ses clients de suivre à distance tous ses cursus IT, Digital et Management dispensés habituellement en présentiel, M2i a mis en place avec ses experts technologiques et éducatifs des solutions performantes en télé-présentiel délivrant la même qualité pédagogique. Plus de 2.400 cursus sont ainsi désormais disponibles sous cette modalité de Classe à Distance. A ce stade, les ventes du groupe, depuis le 16 mars, date de début du confinement, sont en très fort recul.

O2i Ingénierie, Prologue France et Adiict sont également impactées par la crise sanitaire actuelle mais de façon bien moins importante pour l'instant, même si toutes les activités commerciales, notamment, sont au ralenti et parfois à l'arrêt.

Prologue Espagne, Amérique Latine, Etats-Unis, dont les activités sont essentiellement centrées sur le Cloud, les Réseaux et la Cybersécurité, semblent peu touchés à ce stade par la crise sanitaire actuelle.

Dans le contexte actuel du COVID-19, qui reste incertain et évolue rapidement, "il est difficile de donner à cet instant une projection chiffrée pour le Groupe sur 2020", explique le management.

Concernant le projet de renforcement capitalistique entre Prologue, O2i et M2i, il reste totalement d'actualité. Pourtant à ce stade, la société n'est pas en mesure de se prononcer sur un calendrier de réalisation. Elle le fera dès que possible, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.