PSA/FCA : Stellantis ''va renforcer la performance et le leadership de l'industrie automobile européenne''

PSA/FCA : Stellantis ''va renforcer la performance et le leadership de l'industrie automobile européenne''
Logos de Peugeot et Fiat illustrant le projet de fusion.

Boursier.com, publié le lundi 04 janvier 2021 à 21h42

Après l'approbation par les actionnaires du projet de fusion de FCA et PSA Groupe, Bruno Le Maire (ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance de la République française) et Stefano Patuanelli (ministre du Développement économique de la République italienne) saluent "la fusion de deux entreprises iconiques française et italienne, les constructeurs automobiles Peugeot S.A. et Fiat Chrysler Automobiles NV".

Après l'approbation par les actionnaires du projet de fusion de FCA et PSA Groupe, Bruno Le Maire (ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance de la République française) et Stefano Patuanelli (ministre du Développement économique de la République italienne) saluent "la fusion de deux entreprises iconiques française et italienne, les constructeurs automobiles Peugeot S.A. et Fiat Chrysler Automobiles NV".

Cette opération aboutira à la création du 4e groupe automobile au monde, le 2e en Europe derrière Volkswagen AG. Il se dénommera "Stellantis". La nouvelle entité s'appuiera sur la présence des deux constructeurs dans le monde, en particulier en Europe et en Amérique du Sud et du Nord, mais également en Asie et en Afrique.

"Avec son emprunte industrielle solide en Europe, le nouveau groupe va renforcer la performance et le leadership de l'industrie automobile européenne. Grâce à la mise en commun des capacités d'innovation des deux constructeurs, ce champion européen contribuera pleinement à la transition écologique, qui est au centre de la stratégie de croissance économique et de relance des deux pays. Les gouvernements français et italien veilleront par ailleurs à ce que Stellantis contribue également à l'emploi industriel en Italie et en France", expliquent les ministres qui "saluent la décision de la Commission européenne d'avoir rendu possible la création de ce champion européen ainsi que le travail des dirigeants et des salariés des deux entreprises pour ce succès".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.