PSA Groupe : Dongfeng pourrait réduire sa part, facilitant la fusion avec FCA

PSA Groupe : Dongfeng pourrait réduire sa part, facilitant la fusion avec FCA
Logos de Peugeot et Fiat illustrant le projet de fusion.

Boursier.com, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 18h50

Le groupe chinois Dongfeng réfléchit à une réduction de sa participation dans PSA Groupe, au moment où ce dernier est en cours de fusion avec le constructeur italo-américain Fiat Chrysler, selon des sources citées vendredi par l'agence 'Reuters'.

Dongfeng, partenaire de longue date de PSA, détient actuellement 12,2% de son capital et 19,5% des droits de vote, une présence qui a fait tiquer les autorités américaines, qui seraient réticentes à donner leur feu vert à la fusion PSA-Fiat Chrysler, si un groupe chinois en devient un des principaux actionnaires...

Selon les sources citées par l'agence de presse, Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-FCA à un niveau qui soit jugé acceptable par le CFIUS, le comité américain chargé de la validation de certaines transactions impliquant des investissements étrangers aux Etats-Unis.

Un protocole d'accord de fusion attendu avant la fin de l'année

Dongfeng a envoyé à des banques des demandes de propositions (RFP, ou requests for proposals) il y a quelques semaines et devrait, sur la base de leur travail, présenter un plan de réduction de sa participation à son conseil d'administration dans les prochains jours, selon ces sources.

A la Bourse de Paris, l'action PSA Groupe a terminé vendredi en hausse de 1,27% (une progression du même ordre que le CAC 40, qui a gagné 1,21%), tandis qu'à Wall Street, le titre de Fiat Chrysler progressait de 1,16% en séance, en ligne avec le Dow Jones (+1,2%).

PSA et Fiat Chrysler ont indiqué qu'ils espéraient signer dans le courant du mois un protocole d'accord contraignant (MoU) pour donner naissance au 4e groupe automobile mondial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.