PSA : record de ventes de véhicules utilitaires légers en Amérique Latine

PSA : record de ventes de véhicules utilitaires légers en Amérique Latine
PSA Peugeot logo lion

Boursier.com, publié le vendredi 02 février 2018 à 12h47

Le Groupe PSA annonce avoir battu son record de ventes en 2017 en Amérique Latine, pour la première année de la mise en oeuvre de son offensive du plan 'Push to Pass', sur le marché des VUL, avec 44.000 unités vendues, soit une hausse de 13% par rapport à 2016. Les lancements ont soutenu ces résultats. Le Citroën Jumpy et le Peugeot Expert, assemblés en Uruguay en partenariat avec Nordex et lancés au Brésil et en Argentine au deuxième semestre, constituent un des points forts de l'offensive. Le Groupe a également pu compter sur le lancement en Argentine des nouveaux Jumper et Boxer, fabriqués en Europe, ainsi que sur la performance du Peugeot Partner au Brésil, dont les volumes ont été multipliés par trois.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - PSA : record de ventes de véhicules utilitaires légers en Amérique Latine
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions


    Statut : refusé

    Il y a 4 heures


    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.

    La censure ORANGE se porte bien!