PSB Industries : 2020, une année hors normes

PSB Industries : 2020, une année hors normes©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 06h15

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe PSB Industries s'élève à 150,1 millions d'euros en 2020, en retrait de -25,7% (-24,5% à taux de change et périmètre constant), dont 51% réalisé hors de France. Les activités du groupe ont été fortement marquées par la crise sanitaire mondiale qui a entraîné la fermeture partielle ou totale de ses sites industriels et de toute la chaîne de valeur (fournisseurs, clients et distributeurs). Compte tenu des mesures de distanciation sociale en vigueur dans le monde, les marchés finaux restent fortement affectés avec de fortes disparités géographiques et sectorielles.

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe PSB Industries s'élève à 150,1 millions d'euros en 2020, en retrait de -25,7% (-24,5% à taux de change et périmètre constant), dont 51% réalisé hors de France. Les activités du groupe ont été fortement marquées par la crise sanitaire mondiale qui a entraîné la fermeture partielle ou totale de ses sites industriels et de toute la chaîne de valeur (fournisseurs, clients et distributeurs). Compte tenu des mesures de distanciation sociale en vigueur dans le monde, les marchés finaux restent fortement affectés avec de fortes disparités géographiques et sectorielles.

Réduction de coûts

Mécaniquement, la performance opérationnelle se contracte significativement. Le groupe a mis en place dès mars 2020 un plan de réduction de coûts (-7,0 ME de coûts variables et -7,3 ME de coûts fixes par rapport à 2019) qui lui a permis de réduire de 16,6 % le coût des ventes grâce à une forte agilité industrielle permettant de maintenir un EBITDA positif de 5,9 ME (3.9% du chiffre d'affaires) tout au long de l'année 2020. Sous l'effet du plan d'économies et de la reprise progressive de l'activité, l'EBITDA a connu une forte amélioration au 2e semestre (6,8% du chiffre d'affaires) par rapport au 1er semestre (1% du chiffre d'affaires). Le groupe a par ailleurs maintenu les dépenses indispensables au déploiement de son plan stratégique (SAP, refonte de la stratégie d'offre, direction Opérations, modernisation du traitement de surface et dynamique Eco-conception).

Le résultat opérationnel, avant écart d'acquisition de PSB Industries, ressort à -7,1 ME après prise en compte de 11,3 ME d'amortissements comptables. Le groupe a procédé à une dépréciation comptable de ses actifs incorporels pour un montant de 12,5 ME afin de tenir compte du ralentissement provisoire d'activité, générant un résultat opérationnel de -19,8 ME.

Le résultat net des activités poursuivies est de -21,6 ME. Le résultat net part du Groupe, intégrant une perte de 24 ME au titre des activités non conservées (dont -22 ME non cash liés aux amortissements et dépréciations) s'élève à -45,6 ME.

5,9 ME de dette

Dans ce contexte hors normes, le groupe a par ailleurs piloté de manière très fine sa liquidité à travers une gestion stricte du besoin en fonds de roulement lui permettant de générer au titre des activités poursuivies, un flux de trésorerie d'exploitation positif de 14,9 ME (en retrait de seulement 19% par rapport à 2019). Après prise en compte des investissements 2020 (9,6 ME), le free cash flow opérationnel s'établit à +4,8 ME (+5,0 ME en 2019).

La structure financière du groupe ressort à un niveau de solidité et de flexibilité historique. La dette financière nette s'élève à 5,9 ME (13,2 ME au 31 décembre 2019), soit une réduction de 55,3%. Les capitaux propres 2020 après prise en compte de la perte de l'année 2020 s'établissent à 102,7 ME. Le groupe, avec une trésorerie disponible de 88,7 ME, dont 50 ME de lignes de crédit tirées par précaution, n'a pas sollicité de PGE.

Perspectives

PSB Industries, confiant dans la reprise à terme du marché du Luxe et de la Beauté, a renforcé en 2020 son équipe de management. Une nouvelle organisation, globale, qui porte au coeur de sa feuille de route l'éco-transition du packaging Luxe et Beauté, dédiée au déploiement et à la promotion d'une offre produit a été officialisée début 2021.

Malgré un contexte sanitaire incertain et une visibilité 2021 très réduite, fort des mesures 2020, le Groupe anticipe une amélioration progressive de sa profitabilité opérationnelle annuelle dès 2021.

"2020, constituera pour notre groupe une année hors normes. Au-delà d'une mobilisation de l'ensemble de nos collaborateurs contre la COVID-19, et d'un plan d'économies drastiques, PSB Industries a finalisé son recentrage stratégique pour devenir un pure-player du Luxe et de la Beauté. Fort d'une nouvelle organisation globalisée et unifiée autour de l'offre One-Texen partagée avec les clients, le groupe, qui dispose d'une structure financière très solide, veut participer activement à la reprise économique et jouer un rôle de leader de la transformation de ses marchés par l'éco-conception", commente François-Xavier Entremont, Président-Directeur Général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.