Publicis : Enrico Letta aux portes du Conseil de Surveillance

Publicis : Enrico Letta aux portes du Conseil de Surveillance©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 08 mars 2019 à 06h13

Le Conseil de Surveillance de Publicis Groupe s'est réuni le 6 mars sous la présidence de Maurice Lévy. Il a en particulier examiné les résolutions à soumettre à l'Assemblée générale du Groupe, le 29 mai.

La composition du Conseil de Surveillance a fait l'objet d'une attention particulière d'autant que les mandats de Mmes Véronique Morali et Marie-Claude Mayer arrivent à échéance. Le Conseil a exprimé "ses remerciements chaleureux et sa reconnaissance à Mmes Morali et Mayer pour leur précieuse contribution aux comités et au Conseil tout au long de leurs mandats".

Avec ces départs, le Conseil de Surveillance a souhaité renforcer sa dimension internationale et le nombre des ses membres indépendants. Sur proposition du Comité de Nomination, le Conseil à l'unanimité a décidé de soumettre au vote de l'Assemblée générale la nomination de :
- Mme Antonella Mei-Pochtler dont "le parcours notamment à la tête du BCG en Allemagne et son rôle dans le développement de la 'practice' digitale seront un atout important pour le Conseil de Surveillance"
- Mme Suzan (Suzi) LeVine, ingénieure de formation ayant occupé des fonctions chez Microsoft sur la stratégie et l'éducation ou encore chez Expedia sur le marketing et la communication, puis plus récemment Ambassadrice des Etats-Unis pour la Suisse et le Liechtenstein, est actuellement Commissaire à l'Emploi pour l'Etat de Washington. "Son passé dans l'univers de la technologie et le numérique allié à son goût pour l'Intelligence Artificielle seront d'un apport précieux pour le Conseil".
- Enrico Letta, après une carrière politique qui l'a conduit de député à ministre puis Président du Conseil italien, est actuellement Doyen de l'Ecole des Affaires Internationales de Sciences Po à Paris. "Son expertise des affaires internationales sera très utile au Conseil".

A l'issue de l'Assemblée générale et dans la mesure où ces trois nominations seraient votées par les actionnaires, le Conseil compterait (hors représentation des salariés) 12 membres, 50% de femmes et 66% de membres indépendants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.