Publicis Groupe : croissance à taux de change constant de 1,6% au T1

Publicis Groupe : croissance à taux de change constant de 1,6% au T1©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 avril 2018 à 07h55

Le revenu net de Publicis Groupe pour le 1er trimestre 2018 est de 2.082 millions d'euros, comparé à 2.267 millions d'euros en 2017, en recul de 8,2%. Les variations des taux de change ont un impact négatif de 217 millions d'euros, soit 9,6% du revenu du 1er trimestre 2017. Les acquisitions (nettes de cessions) ont contribué à hauteur de (1) millions d'euros au revenu du 1er trimestre 2018 avec notamment la déconsolidation de Genedigi depuis le 1er janvier 2018.

La croissance à taux de change constant est de +1,6%. La croissance organique est de 1,6% au 1er trimestre 2018. Elle bénéficie de la contribution des budgets gagnés au cours de l'année 2017, notamment McDonald's, Diesel, Lionsgate, Bradesco et Southwest.

L'Europe affiche un recul de 0,8%. Hors impact des acquisitions et des taux de change, la croissance organique est de +0,3%. Outre l'impact de quelques pertes de budgets, cette faible croissance est à mettre en perspective d'une base de comparaison difficile puisque, pour mémoire, la croissance était de +5,5% au 1er trimestre 2017. Par principaux pays, il faut souligner la bonne tenue de l'activité en France et du Royaume-Uni (respectivement +2,3% et +1,3%). L'Allemagne et l'Italie sont en recul de respectivement 4,1% et 9,7%, avec une base de comparaison particulièrement défavorable en 2017.

L'Amérique du Nord affiche une croissance organique de +2,8% au 1er trimestre 2018, portée par les budgets gagnés en 2017 (dont McDonald's, Diesel, Lionsgate, MolsonCoors et Southwest).

L'Asie Pacifique est en baisse de 16,4% et de 4,6% sur une base organique. La performance négative est essentiellement imputable à l'Australie (-11,6%), affecté par l'arrêt du contrat de call centers de Qantas. La Chine enregistre une performance satisfaisante avec un retour à la croissance (+1,1%) malgré l'effet de pertes de budgets. L'activité à Singapour progresse de +10,2%.

L'Amérique Latine est en baisse de 6,5% mais en croissance de +11,5% sur une base organique. Les activités au Brésil sont en progression de 11,3 % avec l'effet du gain des budgets Petrobras et Bradesco. Le Mexique maintient un rythme de croissance soutenue de plus de +6%.

Le Moyen Orient et l'Afrique reculent de 6,8% mais progressent de +4,8% sur une base organique.

L'endettement financier net s'établit à 1.771 millions d'euros au 31 mars 2018 à comparer à 727 millions d'euros au 31 décembre 2017. La dette nette moyenne du Groupe à fin mars 2018 s'élève à 1.088 millions d'euros contre 1 677 millions d'euros à fin mars 2017.

Perspectives

L'année 2017 a été une nouvelle année de défis pour l'industrie mais elle a mis en évidence la capacité du Groupe à mener ses batailles de front : mettre en oeuvre sa transformation tout en délivrant les résultats attendus. La croissance organique s'est améliorée tout au long de l'année 2017 et la marge opérationnelle a progressé (à charges de restructuration constantes).

S'agissant de la croissance, les investissements qui ont été réalisés visent à sortir le Groupe du cycle de croissance faible qui caractérise l'industrie depuis plusieurs années. Dès 2018, Publicis Groupe devrait être en mesure d'afficher une croissance supérieure à celle de 2017, grâce, notamment, aux succès commerciaux engrangés au cours du 1er trimestre de l'année. S'agissant de la marge, les efforts importants sur les coûts sont poursuivis. Une partie des économies réalisées est réinvestie pour créer les conditions d'une croissance future soutenue. Au total, malgré ces investissements, la marge devrait continuer à progresser au cours des prochaines années, y compris en 2018.

A plus long terme, Publicis Groupe souhaite accroître la valeur aux actionnaires par une accélération de la croissance du résultat net courant par action (dilué) sur 2018-2020, en utilisant trois leviers :l'accélération de la croissance organique, la progression des marges, des acquisitions ciblées.

L'objectif est d'afficher un taux de croissance organique en accélération sur la période 2018-2020 avec pour ambition d'atteindre +4% en 2020, soit un revenu additionnel de 900 millions d'euros sur les trois prochaines années (avant impact de la norme IFRS15).

Publicis Groupe vise également à augmenter son taux de marge opérationnelle de 30 à 50 points de base par an jusqu'en 2020. Cet objectif comprend un programme de réduction de coûts de 450 millions d'euros, entièrement aligné sur la stratégie du Groupe. Ce programme d'économies de coûts permettra de financer le plan d'investissement opérationnel de 300 millions d'euros sur la période 2018-2020, prioritairement dédié aux talents du Groupe avec des recrutements, des formations, des développements et des reconversions.

Publicis Groupe vise une croissance de 5% à 10% du bénéfice net courant par action (dilué) par an, en accélération sur les 3 prochaines années, à taux de change constants, grâce à une amélioration continue de la croissance organique, à l'accroissement des marges et à la contribution des acquisitions aux résultats.

La génération de free cash-flow devrait rester soutenue et la solidité du bilan préservée. Avec un taux de distribution de l'ordre de 45%, la croissance des dividendes devrait s'accélérer au cours des trois prochaines années.

Cette amélioration de la performance financière positionnera Publicis Groupe comme leader du marché dans le marketing et le business transformation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.