Publicis plonge après une nouvelle déception

Publicis plonge après une nouvelle déception©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 juillet 2019 à 09h32

Comme anticipé, Publicis connait un début de séance pour le moins compliqué après que le numéro trois mondial de la publicité eut revu à la baisse son objectif de croissance annuelle. Après avoir mis quelques minutes à coter face au flux vendeur, le titre décroche de 8,4% à 43,3 euros, dans des volumes fournis. La société prévoit désormais un revenu net "globalement stable" à périmètre et changes constants alors qu'elle anticipait jusque-là une croissance 2019 supérieure à celle de l'année précédente, soit +0,8% en excluant une activité en difficultés de visiteurs médicaux, Publicis Health Solutions, cédée depuis.

Publicis a également déçu sur les trois mois clos fin juin. Si la firme dirigée par Arthur Sadoun a renoué avec la croissance organique (+0,1%), le marché espérait mieux (+0,7%). Et le groupe souffre de la comparaison avec son homologue américain Omnicom dont la croissance organique a atteint 2,8% sur la période. "On a toujours notre problème, (...) on savait qu'on allait continuer à voir nos contrats sur la publicité traditionnelle aux Etats-Unis souffrir", a expliqué à le président du directoire, évoquant également le temps dévolu à la mise en oeuvre de la transformation du groupe pour le recentrer sur le conseil et la technologie.

Suite à cette annonce, Liberum dégrade la valeur d''acheter' à 'conserver' en visant 47,6 euros (contre 65 euros). Bien que le broker aime les agences en général et que l'impact de l'avertissement soit assez limité, il est clair que la direction n'a pas une compréhension complète de ce qui se passe. De quoi inciter le broker à la prudence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.