Publicis s'effondre après un deuxième trimestre décevant

Publicis s'effondre après un deuxième trimestre décevant©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 juillet 2018 à 09h07

Déception pour Publicis au deuxième trimestre. Si le groupe de communication a dévoilé des résultats semestriels en ligne avec son objectif d'amélioration de la croissance organique et de progression de la marge en 2018, il a enregistré un trou d'air sur les trois mois clos fin juin avec une baisse de 8,3% de ses revenus à 2,198 milliards d'euros. Les revenus ont reculé de 2,1% à périmètre et changes constants, là où le marché espérait une croissance de 1,1% après la progression de 1,6% enregistrée au premier trimestre.

"Nous avons enregistré un ralentissement, passant d'un bon premier trimestre à +1,6% à un deuxième trimestre en recul de 2,1%, essentiellement en raison de deux aléas conjoncturels - une base de comparaison plus difficile et une incertitude relative à la mise en oeuvre du RGPD affectant notre revenu net en Europe - mais également du fait d'une difficulté opérationnelle dans notre activité très volatile de représentants commerciaux dans la santé aux Etats-Unis. Cette difficulté représente la grosse partie de notre croissance négative puisque l'impact sur l'activité de Publicis Health est de l'ordre de 30 millions d'euros", explique Arthur Sadoun, Président du Directoire de Publicis Groupe.

Les résultats s'améliorent sur le semestre

Sur le semestre, la société enregistre un résultat net de 450 ME (+4,2% et +14,2% à change constant) pour des revenus de 4,28 MdsE (-8,2%). La croissance organique ressort négative à hauteur de 0,4%. Le taux de marge opérationnelle progresse de 60 pb, à 14,3%.

A plus long terme, Publicis Groupe souhaite accroître la valeur aux actionnaires par une accélération de la croissance du résultat net courant par action (dilué) sur 2018-2020, en utilisant trois leviers : l'accélération de la croissance organique, la progression des marges, et des acquisitions ciblées.

L'objectif est d'afficher un taux de croissance organique en accélération sur la période 2018-2020 avec pour ambition d'atteindre +4% en 2020. Publicis Groupe vise également à augmenter son taux de marge opérationnelle de 30 à 50 points de base par an jusqu'en 2020. Cet objectif comprend un programme de réduction de coûts de 450 ME, entièrement aligné sur la stratégie du Groupe. Ce programme d'économies de coûts permettra de financer le plan d'investissement opérationnel de 300 ME sur la période 2018-2020, prioritairement dédié aux talents du Groupe avec des recrutements, des formations, des développements et des reconversions.

Le titre s'effondre

Le titre est logiquement chahuté à l'ouverture. Plus que la confirmation des objectifs annuels, le marché retient avant tout ce repli des revenus au deuxième trimestre. "On ne s'attendait pas à ce trou d'air", a d'ailleurs indiqué à la presse, Arthur Sadoun. Dans les premiers échanges, l'action s'effondre de plus de 9% à 53 euros. Après la déception Omnicom aux Etats-Unis, cette publication de Publicis confirme que l'industrie de la publicité 'traditionnelle' traverse une passe compliquée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.