Quadient : acquisition de la FinTech Beanworks

Quadient : acquisition de la FinTech Beanworks©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 mars 2021 à 08h05

Quadient annonce la signature d'un accord définitif pour l'acquisition de Beanworks, société en forte croissance, leader dans les solutions SaaS (Software as a Service) d'automatisation de la gestion des factures fournisseurs. Beanworks a été fondée en 2012 et son siège social est situé à Vancouver, au Canada. Grâce à son modèle attractif de revenus récurrents et un historique de croissance annuelle à deux chiffres, Beanworks est une FinTech "très performante". L'entreprise optimise les processus de traitement des factures fournisseurs de près de 800 clients, ce qui représente aujourd'hui un total de plus de 11,9 milliards d'euros annuels traités à travers sa plateforme.

Quadient annonce la signature d'un accord définitif pour l'acquisition de Beanworks, société en forte croissance, leader dans les solutions SaaS (Software as a Service) d'automatisation de la gestion des factures fournisseurs. Beanworks a été fondée en 2012 et son siège social est situé à Vancouver, au Canada. Grâce à son modèle attractif de revenus récurrents et un historique de croissance annuelle à deux chiffres, Beanworks est une FinTech "très performante". L'entreprise optimise les processus de traitement des factures fournisseurs de près de 800 clients, ce qui représente aujourd'hui un total de plus de 11,9 milliards d'euros annuels traités à travers sa plateforme.

Le marché de l'automatisation de la gestion des factures fournisseurs est en pleine croissance, accéléré par la pandémie mondiale et le nombre croissant d'équipes travaillant à domicile, ce qui pousse les entreprises de toutes tailles à réfléchir à l'intérêt de dématérialiser leurs processus financiers et adopter le paiement électronique. Adroit Market Research estime que le marché de l'automatisation de la gestion des factures fournisseurs devrait atteindre 4 milliards de dollars américains d'ici 2025.

La plateforme cloud de Beanworks, à la pointe de la technologie, continue d'être distinguée parmi les acteurs de son secteur et est reconnue par ses utilisateurs pour sa richesse fonctionnelle et sa facilité d'utilisation. Intégrée nativement avec les principaux logiciels de comptabilité du marché, en particulier Intuit QuickBooks, Sage Intacct, Oracle NetSuite, Xero et Microsoft Dynamics, la plateforme permet aux équipes comptables d'automatiser les processus manuels sujets aux erreurs, comme la saisie des données et le suivi des cycles d'approbation, limitant ainsi les risques et réduisant de plus de 80% les coûts de traitement des factures.

Dans le cadre de sa stratégie Back to Growth, Quadient a fortement renforcé son portefeuille de solutions hardware et software intelligentes au cours des deux dernières années, en conjuguant développements organiques et acquisitions ciblées. Le portefeuille de solutions logicielles de Quadient représentait déjà plus de 250 millions d'euros de revenus en 2019, hissant Quadient à la troisième place des éditeurs de logiciels français l'année dernière, dans la catégorie 'éditeurs horizontaux'. Après l'acquisition en 2020 de YayPay, leader du marché de l'automatisation de la gestion des comptes clients, celle de Beanworks vient compléter le portefeuille de solutions de Quadient avec des fonctionnalités avancées d'automatisation de la gestion des comptes fournisseurs en mode cloud. Ces deux plateformes renforcent la suite logicielle de Quadient dédiée à la gestion des communications d'entreprise, composée de Quadient Inspire et Quadient Impress et considerée comme la meilleure sur son marché.

Grâce à son offre SaaS complète d'automatisation de la gestion des comptes fournisseurs et clients, Quadient "est désormais idéalement positionnée pour répondre à la fois aux nouvelles réglementations sur la facturation électronique en Europe et à la demande croissante de solutions de gestion automatisée des flux de trésorerie, offrant plus de contrôle et une meilleure visibilité aux équipes comptables du monde entier".

À la clôture de la transaction, attendue le 23 mars 2021, Quadient détiendra une participation majoritaire d'environ 96% dans Beanworks, les deux principaux dirigeants conservant une participation minoritaire. Quadient dispose d'un mécanisme lui permettant d'augmenter sa participation jusqu'à 100% dans les années à venir. Le montant de l'acquisition, hors coûts liés à la transaction, s'élève à un peu plus de 70 millions d'euros. L'acquisition sera intégralement financée en numéraire, sans recours à un endettement additionnel.

Malgré la pandémie mondiale, Beanworks a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 70% en 2020 par rapport à l'exercice précédent. L'entreprise, qui compte environ 90 collaborateurs, devrait atteindre un chiffre d'affaires d'environ 7 millions d'euros à la fin de 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.