Quadient n'a pas l'intention de se séparer de CXM, "élément clé" de sa stratégie

Quadient n'a pas l'intention de se séparer de CXM, "élément clé" de sa stratégie
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le jeudi 03 décembre 2020 à 09h22

Suite à la lettre adressée au conseil d'administration de Quadient par la société Teleios Capital Partners LLC et rendue publique le 25 novembre 2020, Quadient indique que son conseil d'administration a répondu ce jour à cette lettre. Dans la réponse de Quadient, publiée sur son site Internet, on peut lire que le Conseil d'administration du groupe encourage un dialogue constructif avec son interlocuteur et ses actionnaires. Cependant, la lettre de Teleios soulève selon le Board de Quadient des questions fondamentales à propos de sa stratégie. Le Conseil d'administration de Quadient indique qu'il soutient pleinement la stratégie 'Back to Growth' et le management actuel du groupe. Le Board confirme que la compagnie n'a actuellement pas l'intention de désinvestir de son activité Customer Experience Management (CXM), qui constitue un élément clé de la stratégie globale.

Le Conseil de Quadient estime que 'Back to Growth' présente la bonne stratégie pour transformer le groupe avec succès et que Quadient exécute avec succès sur tous les fronts. "Désinvestir de CXM pour des bénéfices de court terme affaiblirait la Compagnie et détruirait de la valeur pour les actionnaires", insiste le Board de Quadient. L'allocation de capital a été conçue pour soutenir de manière adéquate la stratégie, et le Conseil d'administration de Quadient "est pleinement engagé dans la création de valeur pour les actionnaires". En outre, le Conseil et le groupe partageront une mise à jour du plan Back to Growth avec les investisseurs et analystes à la fin du mois de mars 2021 à l'occasion de la publication annuelle de résultats. Le Board se dit enfin convaincu qu'une séparation à tout prix de certains actifs, et en particulier de CXM, pourrait potentiellement produire un rapide 'retour' à court terme, mais serait destructrice de valeur pour les parties prenantes, y compris les actionnaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.