Rallye flambe après la finalisation des plans de sauvegarde, Casino en profite

Rallye flambe après la finalisation des plans de sauvegarde, Casino en profite©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 10 décembre 2019 à 13h56

Rallye flambe de 11% à 8,4 euros au lendemain de la finalisation de son projet de plan de sauvegarde. Foncière Euris, Finatis et Euris, les autres sociétés d'investissement de Jean-Charles Naouri, qui coiffent Casino, sont également concernées par cette annonce.

Les projets de plans de sauvegarde "prévoient, pour chacune des Sociétés, un apurement de leur passif sur 10 années selon des délais uniformes pour tous les créanciers", conformément à un échéancier précis, à l'exception de certaines créances qui seront traitées selon des modalités spécifiques. Les sociétés ont confirmé leur objectif (annoncé le 25 septembre 2019) d'obtenir des jugements d'arrêté des plans de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris au plus tard à la fin du premier trimestre 2020.

Confrontées à une énorme dette, la maison-mère de Casino ainsi que ses filiales et holdings ont obtenu, par jugements du 23 mai 2019, l'ouverture de procédures de sauvegarde pour une période initiale de 6 mois. Ce délai a été prolongé en novembre de 6 mois supplémentaires par la justice.

Depuis le début de la période d'observation, Casino a engagé une profonde restructuration de son bilan tout en poursuivant ses cessions d'actifs. Le distributeur a finalisé le 20 novembre son plan de refinancement annoncé le 22 octobre visant à renforcer sa liquidité et sa structure financière.

Reste que les analystes s'interrogent sur les conséquences de ces projets de plan de sauvegarde pour Casino. Si le titre du distributeur aligne une sixième séance consécutive dans le vert, en hausse de 1,4% à 45,9 euros, Kepler Cheuvreux affirme que les plans en question impliquent un paiement "massif" de dividendes par Casino en 2023. Un montant d'au moins 2 MdsE est évoqué. Les programmes signifient également que Casino vendra beaucoup plus d'actifs pour être en mesure de payer un tel dividende : "le démembrement de Casino va accélérer pour financer la dette de Rallye. Nous avons du mal à comprendre pourquoi cela devrait être bon pour les actionnaires de Casino", souligne l'analyste. Dans le même sens, Bryan Garnier affirme que le programme repose sur la capacité de Casino à verser des dividendes élevés et à vendre des actifs importants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.