Rallye flambe après les dernières annonces de Casino

Rallye flambe après les dernières annonces de Casino©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 20 août 2019 à 14h43

Rallye, placé sous procédure de sauvegarde depuis la fin mai, s'envole de plus de 16% à 4,8 euros sur la place parisienne. La holding grimpe dans le sillage de sa filiale Casino qui a annoncé ce matin sa volonté de se séparer de 2 MdsE d'actifs additionnels. Du côté des analystes, les avis sont plutôt partagés après ces nouvelles déclarations.

Bernstein juge ces cessions à venir surprenantes dans la mesure où les récentes communications suggèrent que l'activité française de Casino est rentable, avec une croissance de l'Ebit d'au moins 10% anticipée sur les prochaines années. Il estime que le distributeur stéphanois pourrait se séparer de sa chaîne d'hypermarchés Géant, de ses magasins discount Leader Price et d'autres supermarchés déficitaires.

Même si Casino bénéficie d'un très bon track-record en ce qui concerne les cessions d'actifs, tant en termes de montant que de calendrier, Bryan Garnier a, de son côté, du mal à identifier les actifs potentiels qui pourraient être rapidement vendus (dans un délai d'un an et demi) et qui pourraient valoir 2 milliards d'euros. Il rappelle par ailleurs que sur les 2,5 milliards d'euros prévus dans le plan initial, 400 ME de cessions doivent encore être signés. Pour le moment, l'analyste a identifié cinq actifs principaux qui pourraient être cédés en totalité ou en partie : Cnova, Mercialys, Leader Price, l'activité restauration et d'autres biens immobiliers.

Casino s'est déjà séparé de murs de magasins Monoprix, de supers et d'hypermarchés. Ces cessions, combinées à la suppression du dividende et à la génération de trésorerie en France, doivent permettre au groupe de ramener sa dette nette en France à moins de 1,5 milliard d'euros à la fin 2020, contre 2,7 MdsE fin 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.