Réalités : L'EBITDA est en hausse sensible à 24,3 ME

Réalités : L'EBITDA est en hausse sensible à 24,3 ME
maison neuve

Boursier.com, publié le jeudi 25 mars 2021 à 19h27

Malgré un contexte sanitaire et administratif (fort recul de délivrance des permis) défavorable, le groupe Réalités a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 204,8 ME en progression de 23,8% par rapport à 2019, soit un niveau nettement supérieur à celui de 190 ME initialement prévu. La hausse du chiffre d'affaires a bénéficié d'une croissance soutenue de l'activité principale de Maîtrise d'ouvrage (+15%) mais également de la montée en puissance des nouvelles activités de Maîtrise d'usage (notamment HEURUS et CAP'ETUDES) qui ont contribué pour 14,6 ME au chiffre d'affaires consolidé du groupe.

Malgré un contexte sanitaire et administratif (fort recul de délivrance des permis) défavorable, le groupe Réalités a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 204,8 ME en progression de 23,8% par rapport à 2019, soit un niveau nettement supérieur à celui de 190 ME initialement prévu.
La hausse du chiffre d'affaires a bénéficié d'une croissance soutenue de l'activité principale de Maîtrise d'ouvrage (+15%) mais également de la montée en puissance des nouvelles activités de Maîtrise d'usage (notamment HEURUS et CAP'ETUDES) qui ont contribué pour 14,6 ME au chiffre d'affaires consolidé du groupe.

L'exercice 2020 confirme la pertinence de la stratégie de diversification (Maîtrise d'usage, grands projets urbains, international) engagée par la Groupe et de son engagement pour le développement intelligent des territoires. La complémentarité naturelle des deux pôles de Maîtrise d'ouvrage et de de Maîtrise d'usage permet ainsi d'accélérer le développement et d'améliorer la récurrence des revenus du Groupe.

Indicateur essentiel de la croissance à court / moyen terme du groupe, le niveau de réservations est également en forte progression (291 ME en 2020 vs. 244 ME en 2019). Le montant des transactions actées atteint un nouveau record à 229 ME (+11% par rapport à 2019) alors que le marché national affiche une décroissance globale de -32% (source ECLN, SDES CGDD) sur cet indicateur.

Le pourcentage de stock achevé demeure très bas à 1,2% de l'offre globale, en % du nombre de lots (vs. 4,7% au niveau national - source FPI).

L'EBITDA est en hausse sensible à 24,3 ME (+25,8% vs. 2019) faisant ressortir un taux de marge de 11,9% supérieur aux anticipations à 10,4% précédemment communiquées. Après un premier semestre fortement impacté par le premier confinement, mais grâce à une politique volontariste de reprise rapide des chantiers, l'activité a fortement rebondi au cours du second semestre avec notamment un montant de réservations et d'actes très élevé sur le dernier trimestre de l'année.
Retraité de l'impact du changement de méthode de consolidation de la filiale HEURUS, le taux d'EBITDA 2019 atteint 9,2% (après retraitement) contre 11,7% sur l'exercice 2020.

Le résultat opérationnel de l'année s'établit à 13,6 ME, en hausse de 27,1% par rapport au résultat opérationnel retraité de l'opération HEURUS de 2019, soit 10,7 ME.

Malgré le contexte, le Groupe a également poursuivi sa politique volontariste d'investissement et de structuration en lien avec son fort développement. Cet investissement se traduit par une augmentation de sa masse salariale de 21% à périmètre constant (+43% avec la consolidation de la Maîtrise d'usage).
Après prise en compte d'un résultat financier de -4,5 ME et d'une charge d'impôt de 1,3 ME, le résultat net s'établit à 7,9 ME pour un Résultat Net Part de Groupe à 6,1 ME.

Dans un marché durement affecté par la crise sanitaire, REALITES affiche des indicateurs de rentabilité en croissance, validant la robustesse de son modèle économique.

Renforcement de la structure financière en lien avec la croissance annoncée

REALITES a dégagé en 2020 une capacité d'autofinancement d'un montant de 25,5 ME, illustrant la forte génération de cash provenant de son activité.

Durant l'exercice, le Groupe a poursuivi les travaux engagés sur les deux dernières années de consolidation de ses ressources financières afin d'anticiper ses besoins actuels et futurs dans le cadre du plan Ambition 2025 et d'assurer son indépendance financière en renforçant sa trésorerie, au plus haut historique à la clôture (trésorerie active à 76,2 ME).

Le Groupe a ainsi procédé avec succès à une augmentation de capital par offre au public avec maintien du droit préférentiel de souscription pour un montant de 14,8 ME et une autre réservée à 49 managers du Groupe pour 4,9 ME. Ces derniers ont également souscrit à cette occasion pour 4,8 ME de Titres Super Subordonnés à Durée de Vie Indéterminée. Cette forte contribution des managers aux capital de REALITES affirme l'adhésion des équipes au projet d'entreprise Ambitions 2025.

En complément, REALITES a recouru à de l'endettement bancaire et obligataire supplémentaire pour un montant brut de 76,6 ME. A fin 2020, le montant de la dette tirée s'élève à 166,3 ME à comparer à 101 ME un an plus tôt.

La trésorerie du groupe au 31/12/2020 est en progression de 33,4 ME et atteint 76,2 ME.
La dette nette (hors dettes foncière) s'élève à 90,2 ME fin 2020, et fait ressortir un gearing maîtrisé de 88%.
La maîtrise du niveau d'endettement traduit la politique de maîtrise des risques poursuivie par le management ces dernières années et l'agilité du Groupe à réagir et à se financer, même en période de crise.

Proposition de distribution de dividende

Compte tenu des bonnes performances réalisées en 2020, le Conseil d'Administration proposera à la prochaine assemblée générale des actionnaires un dividende unitaire de 0,70 euro, soit une distribution maximale de 2,5 ME.

Par ce dividende, REALITES souhaite récompenser la fidélité de ses actionnaires qui ont renoncé en 2020 à la distribution d'un dividende pour préserver les liquidités de la société.

Perspectives d'activités 2021 très favorables

Le carnet de commandes à fin 2020 atteint près de 2 milliards d'euros en progression de 30,5% par rapport à la situation de fin 2019. Il se compose du portefeuille foncier pour 1.336 ME, de l'offre commerciale pour 231 ME et du backlog commercial pour 337 ME. Ce dernier élément illustre le chiffre d'affaires embarqué au 31/12/2020 et non reconnu à cette date.

Sur un marché marqué par une crise de l'offre, l'offre commerciale disponible au 31/12/2020 est en forte hausse à 231 ME, soit une croissance de 39,8% grâce à de nombreux lancements commerciaux réalisés au cours du deuxième semestre 2020.
Enfin, concernant l'activité Maîtrise d'usage, l'ouverture prévue de nouveaux établissements (HEURUS, CAP'ETUDES et UP2PLAY) et le développement des activités existantes devraient permettre d'atteindre un chiffre d'affaires autour de 18 ME.

Ces indicateurs favorables et la très forte visibilité des activités du Groupe l'amènent à anticiper la poursuite de sa croissance en 2021 a minima sur le même niveau que les deux derniers exercices avec un objectif de chiffre d'affaires attendu supérieur à 250 ME.

Sur le plan de la rentabilité, compte tenu de la maturité et du poids relatif des activités, le management vise un objectif de 17 ME de résultat opérationnel.

L'exercice 2021 s'inscrit ainsi pleinement dans le plan "Ambitions 2025" présenté à la communauté financière le 28 janvier 2021.
REALITES entend enfin poursuivre en 2021 ses actions en ligne avec sa raison d'être : "Être utiles partout, tout le temps, au développement intelligent des territoires". Un leitmotiv qui, associé à quatre objectifs sociétaux, lui a permis d'adopter le statut d'entreprise à mission en janvier dernier.

Agenda financier : le 26 mars à 9h30 avec la Réunion SFAF de présentation des comptes annuels 2020 en visioconférence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.