Rémy Cointreau : encore de la pression

Rémy Cointreau : encore de la pression
alcool verre boisson

Boursier.com, publié le vendredi 04 juin 2021 à 15h46

Rémy Cointreau recule encore de 1% à 162 euros ce vendredi, alors que le groupe de spiritueux fait l'objet de nombreux ajustements de brokers dans la foulée de ses comptes publiés hier. Les investisseurs semblent globalement s'inquiéter de l'évolution défavorable de certaines devises et de leur impact sur les résultats de l'exercice en cours... Bernstein a ainsi ramené son objectif de 129 à 122,5 euros avec un avis à 'performance de marché', tandis que Barclays a réduit son cours cible de 172 à 166 euros ('pondération en ligne'). Bryan Garnier s'était déjà dit "plus prudent sur la rentabilité" de la société avec un effet de change qui devrait affecter l'Ebit de l'exercice 2022 d'environ 16 à 20 millions d'euros. Et ce alors que le broker anticipe un exercice "dynamique" en matière de ventes. Par ailleurs, les dépenses publicitaires et promotionnelles devraient également augmenter, à la fois en termes absolus et en pourcentage des ventes, après une baisse sur le dernier exercice...

Rémy Cointreau recule encore de 1% à 162 euros ce vendredi, alors que le groupe de spiritueux fait l'objet de nombreux ajustements de brokers dans la foulée de ses comptes publiés hier. Les investisseurs semblent globalement s'inquiéter de l'évolution défavorable de certaines devises et de leur impact sur les résultats de l'exercice en cours... Bernstein a ainsi ramené son objectif de 129 à 122,5 euros avec un avis à 'performance de marché', tandis que Barclays a réduit son cours cible de 172 à 166 euros ('pondération en ligne').
Bryan Garnier s'était déjà dit "plus prudent sur la rentabilité" de la société avec un effet de change qui devrait affecter l'Ebit de l'exercice 2022 d'environ 16 à 20 millions d'euros. Et ce alors que le broker anticipe un exercice "dynamique" en matière de ventes. Par ailleurs, les dépenses publicitaires et promotionnelles devraient également augmenter, à la fois en termes absolus et en pourcentage des ventes, après une baisse sur le dernier exercice...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.