Rémy Cointreau : nouvel avis

Rémy Cointreau : nouvel avis
alcool verre boisson

Boursier.com, publié le mardi 02 mars 2021 à 12h28

Rémy Cointreau monte de 0,7% ce mardi à 161 euros en bourse de Paris, alors que Barclays a ajusté son avis à 'pondération en ligne' sur le groupe de spiritueux, avec un cours cible relevé de 169 à 173 euros. Le management avait confirmé ses objectifs annuels après avoir enregistré un rebond significatif de son activité au troisième trimestre... Sur la période, le groupe a fait part de ventes de 350 millions d'euros, en hausse organique de 25,1%. Une performance nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance interne de 12% en moyenne... De quoi permettre au chiffre d'affaires d'atteindre 780,9 millions d'euros sur 9 mois, en repli de 4,1% en publié et de 1,6% en organique (à devise et périmètre constant).

Rémy Cointreau monte de 0,7% ce mardi à 161 euros en bourse de Paris, alors que Barclays a ajusté son avis à 'pondération en ligne' sur le groupe de spiritueux, avec un cours cible relevé de 169 à 173 euros. Le management avait confirmé ses objectifs annuels après avoir enregistré un rebond significatif de son activité au troisième trimestre... Sur la période, le groupe a fait part de ventes de 350 millions d'euros, en hausse organique de 25,1%. Une performance nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance interne de 12% en moyenne... De quoi permettre au chiffre d'affaires d'atteindre 780,9 millions d'euros sur 9 mois, en repli de 4,1% en publié et de 1,6% en organique (à devise et périmètre constant).

Avec une très forte croissance au 3ème trimestre (+33,1%), les ventes de Cognac sont ressorties stables (en organique) depuis le début de l'exercice. Cette performance s'explique essentiellement par un rattrapage des ventes aux Etats-Unis, où la dynamique de consommation reste excellente et par l'accélération de la reprise en Chine continentale. La division Liqueurs & Spiritueux retrouve également une vraie croissance au 3ème trimestre (+7,2%), portée par les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni. Sur la période des 9 mois, les ventes de la division sont en repli organique de 6,2%. De manière générale, elles restent pénalisées par leur exposition notable au canal on-trade (notamment en Europe).

Les Amériques sont désormais en forte croissance depuis le début de l'exercice, grâce à l'excellente performance des Etats-Unis. Malgré un retour à une légère croissance au 3ème trimestre portée par la Chine continentale et l'Australie, l'Asie Pacifique reste globalement en repli sur la période. Enfin la zone Europe, Moyen-Orient & Afrique montre une amélioration séquentielle au 3ème trimestre, mais reste largement pénalisée par la fermeture du canal on-trade. Seul le Royaume Uni bénéficie d'une vraie consommation à domicile soutenue depuis le début de la pandémie.

Dans un contexte sanitaire, économique et géopolitique toujours incertain, le groupe reste confiant quant à sa capacité à sortir renforcé de cette crise... Ainsi, au terme des 9 premiers mois, le management a réitéré, avec confiance, ses objectifs annuels 2020-2021. Il anticipe, comme prévu, une croissance organique soutenue de ses ventes au 4ème trimestre, moins forte cependant qu'au 3ème, reflet de la volonté du groupe de maîtriser ses stocks stratégiques.
Rémy Cointreau a maintenu également sa prévision d'une croissance organique positive de son Résultat Opérationnel Courant 2020/21. Par ailleurs, le groupe estime désormais que cette performance sera modérée par des effets devises et périmètre défavorables à hauteur de 8 ME et de 2 ME, respectivement...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.