Remy Cointreau remonte sur les 100 euros !

Remy Cointreau remonte sur les 100 euros !
alcool verre boisson

Boursier.com, publié le mardi 10 mars 2020 à 11h29

Remy Cointreau rebondit de plus de 6% ce mardi, de retour sur les 100 euros. Parmi les dernières notes de brokers, Jefferies reste à 'conserver' sur le dossier avec un objectif ajusté de 95 à 89 euros. Le groupe de spiritueux avait auparavant bénéficié du soutien de Bernstein qui a rehaussé sa recommandation sur la valeur à 'surperformer' en visant un cours de... 123 euros. Le broker met en avant le potentiel de croissance à long terme du groupe français, même si les prochains mois seront "cahoteux" avec l'impact potentiel du nouveau coronavirus sur les bénéfices.
La récente baisse du cours de bourse offre un point d'entrée "attractif" dans une société qui présente "la meilleure histoire de croissance à long terme" dans le secteur, selon l'analyste. Deux fois au cours des 10 dernières années la valeur est tombée à ces niveaux, et les deux se sont révélées être des opportunités d'achat 'énormes'.

Sur la période du T3, les revenus du groupe sont ressortis à 290,2 millions d'euros, en recul de 11,3%, là où le consensus de place ne tablait que sur un repli de 6%. Les ventes de cognac ont notamment reculé de 7,6%, quand les analystes misaient sur une baisse de 2,3%. Rémy Cointreau n'a pas été épargné par les troubles politiques qui secouent Hong Kong tandis que la propagation du coronavirus en Chine inquiète aussi alors que la firme réalise environ 20% de ses bénéfices dans le pays...
Enfin, le management a annoncé la suspension de ses objectifs annuels et moyen terme indiqués précédemment à l'occasion de son changement de direction, intervenu le 1er décembre.

Prévisions suspendues

La propagation du virus crée de "l'incertitude pour le court terme", mais "il ne semble pas y avoir de changement de fond des tendances en Chine continentale", relativisaient les analystes de Crédit Suisse... "La société a retiré sa prévision qui impliquait une variation organique de l'Ebit de zéro à -3%, ce qui traduit un manque de visibilité à court terme tout en donnant une marge de manoeuvre accrue au nouveau DG", ajoutait le courtier.

Les résultats du troisième trimestre sont "sensiblement inférieurs" aux attentes et l'absence de confirmation des orientations annuelles et de moyen-terme est considérée comme négative, a souligné de son côté Citi. "Tous les investisseurs, sauf ceux à très long terme, resteront probablement sur la touche pendant les 6 prochains mois". L'analyste avait du même coup réduit son cours cible sur la valeur à 110 euros. La Deutsche Bank avait enfin abaissé son objectif de cours de 119 à 107 euros en restant à 'conserver'sur le dossier...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.