Renault: de nouveaux éléments sur Carlos Ghosn transmis à la justice

Renault: de nouveaux éléments sur Carlos Ghosn transmis à la justice©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 avril 2019 à 22h05

De nouveaux nuages s'accumulent en France au-dessus de Carlos Ghosn, l'ancien PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Selon des informations de presse publiées lundi soir, Renault a signalé au parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine), vendredi 29 mars, plusieurs millions d'euros de paiements suspects réglés par la présidence du constructeur français sous Carlos Ghosn.

Selon des sources citées par l''AFP' et 'Reuters', Renault aurait versé pour plusieurs millions d'euros, désignés comme des primes de performance, à Suhail Bahwan Automobiles (SBA), distributeur commercial des marques de l'alliance à Oman.

Des montants d'au moins 10 millions d'euros

Les éléments adressés par Renault au parquet suggèrent également que l'essentiel des fonds a été ensuite transféré à une société libanaise contrôlée par des associés de Carlos Ghosn. Selon les sources, la somme totale versée par le groupe français à SBA se chiffre à au moins 10 millions d'euros.

Des flux financiers similaires avaient déjà été détectés chez Nissan, le partenaire japonais de Renault, dont M. Ghosn était président. Ils sont soupçonnés d'avoir été utilisés pour des dépenses personnelles n'ayant aucun lien avec l'activité de l'entreprise. Nissan a ainsi établi dès janvier que sa propre filiale régionale avait effectué des paiements suspects de plus de 30 millions de dollars à SBA.

Interrogé par l'agence 'Reuters", l'avocat français de Carlos Ghosn, Jean-Yves Le Borgne, a déclaré lundi que "nous démentons catégoriquement les allégations sur un potentiel détournement de fonds à Oman", sans faire d'autre commentaire.

Rappelons que le parquet de Nanterre a déjà été saisi et a ouvert une enquête sur le financement du mariage de Carlos Ghosn au château de Versailles en octobre 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.