Renault déçu par le retrait de Fiat Chrysler

Renault déçu par le retrait de Fiat Chrysler
Captur

Boursier.com, publié le jeudi 06 juin 2019 à 13h49

Renault se dit aujourd'hui déçu de ne pouvoir approfondir la proposition de FCA (Fiat Chrysler Automobiles), qui a donc retiré son offre de manière assez abrupte. "Nous sommes reconnaissants de l'approche constructive adoptée par Nissan et voulons remercier FCA de leurs efforts, ainsi que les membres du Conseil d'administration de Renault pour leur confiance. Nous considérons que cette proposition est opportune, ayant beaucoup de mérite industriel et d'attractivité financière, créant un leader mondial de l'automobile, basé en Europe", ajoute le groupe au losange. "De plus, cette offre souligne l'attractivité de Renault et de l'Alliance", insiste le groupe.

Fiat Chrysler Automobiles a annoncé hier soir le retrait immédiat de son offre de fusion à 30 milliards d'euros avec le Français Renault. Le groupe italo-américain met en cause les conditions politiques en France. FCA a en effet pris cette décision après que l'Etat français eut demandé un report du vote du conseil d'administration de Renault sur le projet afin d'obtenir le soutien de Nissan. "Il est devenu clair que les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu'une telle combinaison voie le jour avec succès", a résumé FCA.

Le titre Renault retombe assez lourdement de 6,3% ce jeudi à mi-parcours, à 52,7 euros dans un volume représentant 1% du tour de table. Fiat Chrysler Automobiles est attendu en hausse de 0,5% en pré-séance à Wall Street.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.