Renault envisagerait de supprimer 5.000 emplois d'ici à 2024

Renault envisagerait de supprimer 5.000 emplois d'ici à 2024©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 mai 2020 à 21h29

Renault aurait prévu de supprimer 5.000 emplois d'ici à 2024 dans le cadre de son plan de réduction de coûts de 2 milliards d'euros, qui doit être présenté vendredi. Ces informations interviennent après la présentation, mardi par le président de la République Emmanuel Macron, d'un plan national pour l'automobile, qui prévoit une transition accélérée vers les véhicules électriques et hybrides et des aides publiques de plus de 8 MdsE.

Dans le cadre de ce plan de soutien face à la crise du coronavirus, qui a fait s'effondrer le marché automobile en mars et avril, l'Etat (qui détient 15% du capital de la firme au losange) envisage d'accorder à Renault un prêt garanti de 5 MdsE, qui n'a pour l'instant pas été confirmé.

Pas de licenciements secs

Selon 'Le Figaro', qui a publié mardi soir ces informations sur son site internet, le groupe automobile ne procédera à aucun licenciement sec, et "privilégiera le non-remplacement de salariés partant en retraite". Renault "va aussi éviter de recourir à un plan de départs volontaires coûteux et mal ciblé", ajoute le quotidien. Renault aurait par ailleurs donné à l'Etat des gages sur le maintien dans l'Hexagone d'activités à valeur ajoutée.

Emmanuel Macron a déclaré mardi que l'obtention du prêt garanti dépendrait de l'issue d'une table ronde, prévue lundi prochain, entre le constructeur, les syndicats et les élus concernés par l'avenir des sites industriels du groupe au losange. Le 22 mai, Bruno Le Maire avait indiqué que Renault, " comme les autres acteurs du secteur automobile, doit prendre des engagements notamment sur le maintien en France de ses "activités technologiquement les plus avancées".

La semaine dernière, la presse évoquait un projet de fermeture de 3 usines (Choisy-le-Roi, 263 salariés, Dieppe, 386 salariés et les Fonderies de Bretagne à Caudan, 385 salariés) ainsi qu'une évolution de l'activité de l'usine de Flins (Yvelines), qui produit actuellement la Renault Zoé et emploie 2.600 salariés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.