Renault : Jefferies n'est plus vendeur

Renault : Jefferies n'est plus vendeur©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 10h32

Renault pointe en très légère hausse sur la place parisienne ce jeudi. Les analystes continuent à revoir leur copie après la présentation du plan 'Renaulution'. Le dernier en date est Jefferies qui a rehaussé sa recommandation sur le constructeur à 'conserver' tout en remontant sa cible de 30 à 37 euros. Le plan de redressement fixe des objectifs qui sont sains et suffisamment bas pour être dépassés, mais qui font preuve d'un manque d'imagination, affirme le broker.

Renault pointe en très légère hausse sur la place parisienne ce jeudi. Les analystes continuent à revoir leur copie après la présentation du plan 'Renaulution'. Le dernier en date est Jefferies qui a rehaussé sa recommandation sur le constructeur à 'conserver' tout en remontant sa cible de 30 à 37 euros. Le plan de redressement fixe des objectifs qui sont sains et suffisamment bas pour être dépassés, mais qui font preuve d'un manque d'imagination, affirme le broker.

Selon l'analyste Philippe Houchois, la stratégie semble conventionnelle au moment où l'industrie doit se réinventer, bien qu'elle constitue un premier pas décent vers la restauration des bénéfices et la stabilisation du bilan. La "pertinence industrielle" de l'entreprise n'est pas encore claire, les décisions concernant le portefeuille sont encore "lointaines" et l'interférence de l'État français est en suspens... Les opérations ont cependant cessé de se détériorer et Jefferies rehausse ses estimations de résultats, tablant désormais sur une marge d'Ebit de 4,9% pour 2023 contre une guidance de plus de 3%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.