Renault : Nissan ne veut pas d'intégration managériale "poussée"

Renault : Nissan ne veut pas d'intégration managériale "poussée"
Renault Captur teaser

Boursier.com, publié le mardi 23 avril 2019 à 08h36

Nissan devrait repousser la proposition de Renault d'une intégration poussée au niveau managérial et demander une relation capitalistique équilibrée, indique l'agence Reuters, citant le quotidien économique japonais 'Nikkei'. Rappelons que Renault détient 43,4% du capital du Japonais Nissan, qui de son côté possède seulement 15% du capital du Français, sans même de droit de vote. Nissan rejetterait donc l'idée d'une intégration plus poussée au niveau de la direction avec Renault, et devrait demander une relation capitalistique plus équilibrée, estimant que le constructeur japonais n'aurait pas fait l'objet d'un traitement équitable jusqu'à présent. Une fusion rendrait donc cette inégalité permanente, ce que ne souhaite évidemment pas la direction de Nissan.

De son côté, et toujours selon les sources du journal 'Nikkei', Renault mettrait en avant le fait qu'une intégration plus poussée permettrait d'optimiser les synergies de l'alliance franco-japonaise.

Depuis l'arrestation en novembre de l'ex-patron de Nissan et Renault, Carlos Ghosn, accusé de malversations financières, les spéculations ne cessent concernant le devenir de cette alliance. Ghosn dément toujours les accusations et affirme être la victime d'un complot de dirigeants de Nissan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.