Renault : rebond sectoriel

Renault : rebond sectoriel
Nouveau Dacia Duster 2017

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 10h56

Renault remonte de 5% à 22 euros ce mardi, alors que Peugeot grimpe de 4%. Le secteur automobile surfe sur des indicateurs encourageants. Une étude de l'institut Ifo souligne ainsi que l'industrie automobile allemande a présenté en juillet de nouveaux signes d'une reprise "post-pandémique" et que les constructeurs anticipent une augmentation de leurs exportations. A Francfort, Volkswagen grimpe de 2,2%, Daimler prend 3% et BMW +3,5%.

En France, le montant de la prime à la conversion, destinée aux Français qui achètent un véhicule électrique ou hybride, avait été relevé à 7000 euros en juin dernier. Le dispositif, proposé pour 200.000 achats, a depuis largement trouvé preneur. Depuis hier lundi, il est moins généreux, repassant à son ancien barème avec un plafond de 5.000 euros... Les professionnels du secteur, qui ont pu écouler les stocks invendus durant le confinement, ne semblent pas s'en alarmer : "Le marché français est très bon actuellement en Europe par rapport à ce qui se passe dans les autres pays... On a bien repris", a déclaré François Roudier, le porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) sur BFM Business.

Afin de renouer avec une croissance rentable après une perte historique au S1, Renault, pour sa part, a engagé un plan drastique d'économies de 2 milliards d'euros sur 3 ans et compte ramener à 3,3 milliards sa capacité de production mondiale, tournant le dos à l'ambitieuse stratégie de volume portée par l'ancien PDG Carlos Ghosn, tombé en disgrâce à l'automne 2018. Parmi les derniers avis de brokers, "le premier semestre est peut-être un point bas, mais beaucoup de choses restent à prouver", a commenté Jefferies. Barclays, de son côté, a coupé sa cible de 45 à 25 euros sur Renault et a maintenu son avis 'pondération en ligne' sur le constructeur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.