Renault : "Renaulution" n'emballe pas le marché

Renault : "Renaulution" n'emballe pas le marché
Nouveau Dacia Duster 2017

Boursier.com, publié le jeudi 14 janvier 2021 à 10h07

Très attendu par la communauté financière, le plan "Renaulution" est reçu sans éclat par le marché. En queue du CAC40, le titre Renault abandonne 3% à 34,7 euros. Le constructeur au losange a indiqué viser une marge opérationnelle supérieure à 3% d'ici à 2023 et de plus de 5% d'ici à 2025 grâce à un plan stratégique axé sur une intensification des réductions de coûts et sur 24 nouveaux lancements, dont dix modèles électriques. "Le plan Renaulution assurera une rentabilité durable du Groupe tout en respectant son engagement de neutralité carbone en Europe d'ici 2050", a déclaré Luca de Meo, CEO du Groupe.

Très attendu par la communauté financière, le plan "Renaulution" est reçu sans éclat par le marché. En queue du CAC40, le titre Renault abandonne 3% à 34,7 euros. Le constructeur au losange a indiqué viser une marge opérationnelle supérieure à 3% d'ici à 2023 et de plus de 5% d'ici à 2025 grâce à un plan stratégique axé sur une intensification des réductions de coûts et sur 24 nouveaux lancements, dont dix modèles électriques. "Le plan Renaulution assurera une rentabilité durable du Groupe tout en respectant son engagement de neutralité carbone en Europe d'ici 2050", a déclaré Luca de Meo, CEO du Groupe.

"Nous voyons les objectifs financiers 2025 comme prudents", juge-t-on chez JP Morgan, estimant que ces objectifs peuvent être atteints d'ici 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.