Renault : tente un rebond

Renault : tente un rebond
Logo Nissan

Boursier.com, publié le vendredi 24 mai 2019 à 10h17

Renault qui a perdu beaucoup de terrain ces dernières semaines en Bourse, tente un rebond timide de 1% ce vendredi à 50,50 euros, après une longue séquence de baisse dans le sillage des déboires de Nissan. Les brokers n'ont cessé d'ajuster le curseur au fil des dernières annonces, à l'image de Morgan Stanley qui a ramené de 75 à 68 euros son cours cible, tout en en restant à 'surpondérer' sur le dossier. AlphaValue était aussi resté à l'achat sur le titre dernièrement, mais avec un objectif de cours ajusté en baisse à 61,80 euros. Parmi les autres brokers, la Société Générale reste aussi acheteur sur la valeur en visant un cours de 68 euros...

Le groupe automobile est plombé par les contre-performances de Nissan qui a contribué à ses résultats à hauteur de... -56 millions d'euros au titre du 1er trimestre 2019. Nissan, détenu à plus de 43% par le groupe tricolore, table sur une chute de 28% de son profit opérationnel à 230 milliards de yens, soit environ 1,9 milliard d'euros, sur l'exercice entamé (clos en mars 2020). L'an dernier, le bénéfice opérationnel se situait à 318 milliards de yens. Selon cette dernière guidance, Nissan afficherait ainsi son plus mauvais résultat opérationnel annuel depuis l'exercice 2009 (qui était ressorti déficitaire), et raterait très largement le consensus de place !

Nissan a par ailleurs affiché un vif recul de son résultat sur l'exercice clos en mars dernier... Le groupe a abandonné l'objectif de marge du plan de moyen terme présenté l'année passée par Carlos Ghosn. Nissan anticipe désormais une marge opérationnelle de 6% d'ici 2022, alors que l'objectif antérieur se situait à 8%. Le chiffre d'affaires 2022 est envisagé à 14.500 milliards de yens, ce qui constitue également une révision en baisse de l'objectif de moyen terme...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.