Renault : vers une relance des négociations avec Fiat Chrysler ?

Renault : vers une relance des négociations avec Fiat Chrysler ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 août 2019 à 07h48

Le groupe Fiat Chrysler s'est dit ouvert à une relance des discussions de fusion avec Renault, a déclaré son directeur général Mike Manley ce week-end. Le Wall Street Journal avait rapporté auparavant que Nissan et Renault tentaient de s'entendre pour revoir leur alliance, dans l'espoir pour le groupe français de relancer les négociations de rapprochement avec FCA. D'après le journal américain qui cite des correspondances internes au groupe, Nissan souhaite une réduction de la participation de Renault, qui détient 43,4% du capital du constructeur japonais. Nissan possède de son côté 15% du groupe Renault sans aucun droit de vote.

Les discussions, qui seraient peu avancées, ont débuté dans la foulée de l'échec du projet de fusion entre Renault et FCA et pourraient s'étendre jusqu'à la fin de l'année, écrit encore le Wall Street Journal. Reuters rapportait en juin que Renault et FCA cherchaient comment relancer leur projet de fusion et s'assurer l'aval de Nissan. Citant plusieurs sources au fait des intentions de Nissan, Reuters indiquait que la firme japonaise était sur le point de demander à Renault de réduire de manière significative sa participation dans son capital en échange de son soutien à un rapprochement du groupe français avec FCA...

Nissan dans la nasse

Rappelons que depuis l'abandon officiel des négociations entre Renault et Fiat, Nissan a présenté un projet de suppression de 12.500 emplois dans le monde d'ici 2022, suite à une chute des résultats du premier trimestre. Le bénéfice d'exploitation trimestriel s'est effondré de 98,5% à 1,6 milliard de yens, plombé notamment par les difficultés en Amérique du Nord, marché marqué par des dépenses accrues et une rude concurrence. Le bénéfice net s'est affaissé de 94,5% à 6,4 milliards de yens. Le chiffre d'affaires a plongé de son côté de 13% à 2.372 milliards de yens. Le groupe a maintenu toutefois sa prévision d'un bénéfice annuel de 230 milliards de yens. Le constructeur va donc user de la manière forte en réduisant fortement ses effectifs, le plan de restructuration complétant les annonces du mois de mai... Le groupe va réduire ses capacités de production, essentiellement sur les usines situées à l'étranger. Nissan va abaisser ses capacités de production et réduire sa gamme de 10% d'ici la fin de l'exercice 2022. Les coupes annoncées représentent environ 9% des effectifs totaux...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.